in ,

La lettre d’excuses de Vincent Aboubakar au peuple camerounais

Le capitaine des Lions indomptables conscient de la déception des supporters après la piètre prestation du Cameroun à la CAN 2023, demande pardon.

Aboubacar goal
Vincent Aboubakar, capitaine des lions indomptables - DR

Le Cameroun a vu ses espoirs de triomphe s’envoler lors des 8es de finale la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Les Lions Indomptables ont été éliminés de la compétition après leur défaite face au Nigeria. Attendus avec impatience pour cette 34e édition de la CAN, les hommes de Rigobert Song n’ont pas été à la hauteur de l’événement. Malgré leur deuxième place dans leur groupe, ils ont été battus par le Nigeria au tour suivant. Les Super Eagles ont remporté une victoire convaincante de 2-0 contre une équipe du Cameroun qui n’a pas cadré un seul tir durant toute la partie.

Pour approfondir :   Côte d’ivoire : Ce que pense Didier Drogba au sujet des dérapages de Serge Aurier

Le capitaine fait son mea culpa

Quelques jours après cette sortie prématurée, Vincent Aboubakar a pris la parole. Le capitaine des Lions Indomptables a exprimé ses excuses, ainsi que celles de ses coéquipiers, au peuple camerounais pour cette performance décevante.

« Mes coéquipiers et moi avons tout donné, mais cela n’a pas suffi. Nous présentons nos excuses les plus sincères au peuple camerounais que nous avons déçu. Nous vous donnons rendez-vous lors des prochains matchs des Lions Indomptables », a écrit le capitaine de l’équipe nationale dans des propos relayés par CRTV web le 31 janvier 2024. Il convient de noter que Vincent Aboubakar, blessé avant le début de la compétition, n’a pu participer que quelques minutes au match contre le Nigeria. sa présence en fin de rencontre, n’a rien changé au destin du Cameroun.

Pour approfondir :   Karl Toko-Ekambi n’a plus marqué le moindre but depuis 16 matches 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Samuel Etoo entraineur

Jean Bruno Tagne : « c’est bien Samuel Eto’o qui a dirigé la dernière séance vidéo, menaçant les joueurs »

Douala

De retour de la CAN, Nathan Douala « farote » ses coéquipiers en club