in

08 Mars 2018 au Cameroun: Gladys SIDJE « Je ne suis pas une féministe, mais j’encourage les efforts fournis par les femmes »

Glady Sidjee
Glady Sidjee

A la toute première édition des « Awards des Médias » en décembre dernier, « cadence matinale avait été plébiscitée comme « meilleure matinale Tv de l’année 2017 par de nombreux internautes. Ce prix venait alors récompenser les efforts de toute l’équipe de production du programme et surtout de sa présentatrice principale : Gladys Sidje.

Glady Sidjee
Glady Sidjee

 Arrivée à Equinoxe TV à travers le programme de jeune « youth inside » Gladys a su petit à petit se faire une place de choix au sein de la chaine bleue. Son travail et son talent vont vite porter fruits : courant juillet 2016, Gladys apprend qu’elle est nominée aux Quama (Queen Africa media music awards) dans la catégorie «Quama de la meilleure animatrice africaine de la scène live de l’année» au Burkina Faso. Aussi, depuis 2016, Gladys est dans la liste des invités de prestige de la première dame Chantal Biya pour la cérémonie de présentation des vœux…  En tant que femme de médias, la jeune dame nous donne un aperçu de sa vision de la place de la femme dans la société ; dans les médias en particulier. C’est notre #5e épisode dans la série ‘08 Mars 2018 au Cameroun’

Le thème de cette année est: “intensifier la lutte contre les discriminations à l’égard des femmes, renforcer le partenariat pour le développement durable”

Êtes-vous satisfaite de ce thème ?

Intensifier la lutte contre les discriminations à l’égard des femmes suis satisfaite de ce thème parce que selon moi des discriminations à l’égard des femmes  il en existe encore malheureusement dans notre société des postes de responsabilité tjrs confies aux hommes même dans le gouvernement certes il ya une légère amélioration mais c’est rien à compter de ce que les femmes peuvent apporter.

Pouvez-vous affirmer qu’il existe une réelle égalité homme/femme dans les médias au Cameroun ?

Je n’aime pas trop parler d’égalité entre l’homme et la femme parce que nous sommes deux êtres appelés à nous compléter.  Cependant en ce qui concerne les médias je pense là ya pas d’égalité parce que le paysage audiovisuel camerounais de mon point de vue à largement dominé par les femmes faites le zapping nous sommes plutôt bien représentées et dans différents  types démissions mais les patrons de médias devraient  nous confier des postes de responsabilité

Peut-on dire que vous êtes féministe ?

Je ne suis pas une féministe, mais j’encourage les efforts fournis par les femmes  qui visent à rehausser son image. Au delà de cela je n’hésite à solliciter l’aide masculine quand besoin se fait sentir

Qu’avez-vous prévu pour la commémoration de ce jour ?

 Le 8mars pour moi est davantage une journée de réflexion sur la condition de la femme dans une société qui évolue à la lumière de l’éclair j’ai été conviée à plusieurs tables rondes durant la semaine pour partager avec des élèves ainsi que des femmes réunies au sein des associations

Comme à chaque édition de la JIF au Cameroun, un pagne est spécialement dédié à l’occasion. L’avez-vous déjà ? Si non, pourquoi?

Personnellement je n’adhère pas à ce pagne qui est à mon sens le business de certains cette année ce sera la deuxième fois que je vais le porter puisqu’il nous est gracieusement offert par notre direction à côté de multiples autres actions menées par les femmes de notre groupe durant la semaine dédiée à la femme.

Propos recueillis par Paola NYOUNAI, Lebledparle.com

DANS LA MEME SERIE : 08 MARS AU CAMEROUN

Yolande BODIONG «  Il faut arrêter de pleurnicher et se mettre au travail. La manne ne viendra jamais des hommes »

Julie NGUE « La femme doit  se valoriser, faire ses preuves, croire en elle… »

What do you think?

15 Points
Upvote Downvote

Written by LeBledParle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Calcul 2 + 2 =

GIPHY App Key not set. Please check settings

Lile PIEDJOU

08 Mars 2018 au Cameroun: Lile PIEDJOU « Il faut que les patrons de chaînes apprennent à aussi faire confiance aux femmes… »

Paola Audrey

08 Mars 2018 au Cameroun: Paola Audrey NDENGUE « Il faut déclarer la guerre (pour réduire les discriminations à l’égard des femmes) »