in

08 Mars 2018 au Cameroun: Paola Audrey NDENGUE « Il faut déclarer la guerre (pour réduire les discriminations à l’égard des femmes) »

Paola Audrey
Paola Audrey

Pour notre #6e épisode de la série 08 Mars 2018 au Cameroun’, nous sommes allés à la rencontre d’une entrepreneure, consultante et éditorialiste bien connue du milieu web au Cameroun et en Afrique. Paola Audrey Ndengue, à travers les nombreuses plateformes qu’elle dirige, participe depuis plusieurs années à valoriser les femmes “qui font des choses extraordinaires”.

Paola Audrey
Paola Audrey

 Bonjour et merci d’avoir répondu à notre demande d’interview. Peux-tu te présenter aux – quelques – internautes qui ne te connaissent pas ?

Je suis Paola Audrey Ndengue, entrepreneure derrière le média FASHIZBLACK et l’agence de conseil PANNELLE & Company. Je suis également Senior Manager en charge du branding et des Relations Publiques pour la startup française Afrikrea, le leader mondial des marketplaces dédiées à la mode afro. Enfin, je suis aussi la curatrice d’Africa Digest, une newsletter hebdomadaire dans laquelle je publie des news, bons plans, analyses, playlists et offres d’emploi sur le continent africain. Je l’envoie tous les mardis soirs à plus d’un millier d’abonnés. Je fais tout un tas d’autres choses mais on va s’arrêter là pour la présentation sommaire.

En quoi consiste ta routine de travail dans ce domaine ?

Je fais plusieurs choses donc je n’ai pas de routine en tant que telle. Je suis quelqu’un qui s’ennuie très vite, donc je passe d’une tache à l’autre dès que j’ai l’impression de passer trop de temps sur le même projet de manière répétitive.

Pour le thème de la journée du 08 Mars cette année on demande « d’Intensifier la lutte contre les discriminations à l’égard des femmes ». Pour réduire ces discriminations, penses-tu qu’il faut :

a- Se dire : ca va venir ?

b- Sensibiliser encore et encore?

c – déclarer la guerre pour cette cause?

Il faut déclarer la guerre en commençant par une sensibilisation plus accentuée. Et une politique plus volontariste au niveau des entreprises, de l’état, des communautés.

Que fais-tu à ton niveau pour réduire ces discriminions? 

J’informe et je sensibilise. J’utilise mes plateformes pour mettre en avant des femmes qui font des choses extraordinaires, pour que les jeunes femmes se saisissent du débat au lieu de laisser d’autres parler en leur nom. Je me permets aussi de corriger les propos sexistes et souligner la logique (ou plutôt absence de logique) de ceux (et celles) qui perpétuent les clichés sur les femmes sur la toile. « Une femme doit », « une VRAIE femme est.. »… tous ces postulats participent à justifier l’existence des discriminations. Il y a un lien de cause à effet et le changement ne viendra que du changement des mentalités. Il ne faut plus rien laisser passer, sur la toile et en dehors.

 As-tu été victime de discrimination en tant que femme ? Sinon quelqu’un de ton entourage ? Racontes-nous ; Comment as-u réagi ?

À titre personnel, j’ai été plus victime de stéréotypes que de discrimination de manière directe. Autour de moi par contre, de nombreuses amies ont dû abandonner leur rêve d’obtenir un poste ou un marché/contrat, parce qu’elles ont refusé de coucher. Ou ont poliment décliné un cadeau. Je pense que la meilleure chose, c’est déjà que nous en parlions entre nous. On s’échange les informations que l’on a, comme ça nous sommes mieux préparées ou savons avec qui il faut (ou non) dealer.

Quel est le stéréotype le plus répandu sur les femmes comme toi qui entreprennent ?

Il y en a tellement que je ne sais pas lequel citer, la liste est exhaustive. Les femmes qui entreprennent ne sont pas exigeantes (comme leurs collègues masculins), elles sont « chiantes ». Elles ne sont pas ambitieuses, elles sont « calculatrices ». Elles ne sont pas autodidactes et talentueuses, elles ont forcément été « sponsorisées » ou financées (par un homme) sur la base de leur physique ou en échange de leurs faveurs. Comme je l’ai dit, la liste est longue.

 Penses-tu qu’il faut nécessairement une égalité entre homme et femme pour une société idéale ?

J’ai du mal à voir comment une société inégalitaire pourrait être idéale, ça ne se fait même pas d’entrée de jeu. Le capitalisme crée et creuse les inégalités sociales, est-ce pour autant que le monde s’en porte mieux ? C’est même plutôt tout le contraire.. L’égalité permet d’avoir le meilleur de tous, de tendre vers un monde où les forces individuelles – si elles sont toutes valorisées comme il se doit – ne peuvent qu’être bénéfiques pour le collectif. C’est certes utopique, mais en faire un idéal vers lequel tendre nous fera certainement moins de mal que de maintenir le statut quo… qui n’avantage qu’un groupe spécifique de personnes.

Qu’est-ce que tu prévois de faire pour la journée du 08 Mars ?

Travailler.

Propos recueillis par Yves Martial TIENTCHEU, Lebledparle.com

DANS LA MEME SERIE : 08 MARS AU CAMEROUN

  1. Annie Payep Nlepe  «  L’AUTONOMISATION de la femme être l’objectif final vers lequel convergent toutes les luttes féminines en Afrique.»
  2. Julie NGUE « La femme doit se valoriser, faire ses preuves, croire en elle… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Glady Sidjee

    08 Mars 2018 au Cameroun: Gladys SIDJE « Je ne suis pas une féministe, mais j’encourage les efforts fournis par les femmes »

    Olga Tiyong

    08 Mars 2018 au Cameroun: Olga Tiyon « Il y’a des collaborateurs qui estiment qu’une femme ne devrait pas leur parler comme ci ou ça »