in

08 Mars 2018 au Cameroun: Esther Maël « Chez nous à Equinoxe TV, les femmes sont aux commandes ! »

ESTHER MAEL.jpeg

A la première édition des awards des Médias, celle que les fidèles de « Disons-tout » appellent affectueusement « la Mama » a été plébiscitée par de nombreux internautes comme la meilleure animatrice Tv 2017. A la question de savoir ce qu’ils aiment chez elle, beaucoup évoquaient son naturel, sa simplicité et sa tenue vestimentaire à l’antenne. Tenez, au « Cameroon Fashion Awards 2017, Esther Maël a remporté le trophée de l’animatrice Tv la mieux habillée de l’année. Mais au-delà de ça, Esther Maël a un point de vue certain sur les questions liées à la femme. C’est l’invitée du #09e épisode de notre sérié 08 mars 2018 au Cameroun

ESTHER MAEL.jpeg

 Le thème de cette année est : “intensifier la lutte contre les discriminations à l’égard des femmes, renforcer le partenariat pour le développement durable” Êtes-vous satisfaite de ce thème ?

Le thème de cette édition ne parle pas particulièrement, étant donné que pour moi, il n’existe pas de discrimination à l’égard de la femme. Je ne suis donc pas d’accord avec celui-ci.

Pouvez-vous affirmer qu’il existe une réelle égalité homme/femme dans les médias au Cameroun ?

Comme je le soulignais plus haut, il n’existe pas de discrimination à l’égard de la femme. Encore moins dans les médias au cameroun. Je pense que l’Univers médiatique camerounais donne assez de chance aux femmes. Je prends l’exemple du groupe Equinoxe pour lequel je travaille : il n’y a pas des programmes exclusivement réservés aux hommes. Les femmes sont aux commandes ! Quand vous regardez des émissions telles que Cadence matinale, ou encore disons-tout vous verrez que ce sont des programmes menés de mains de maître par des femmes.

Peut-on dire que vous êtes féministe ?

Ça dépend de ce qu’on met dans féministe. Si féministe c’est l’égalité totale homme-femme, alors je ne suis pas féministe. Pour moi cette égalité n’est en aucun cas possible. A chacun sa place !

Qu’avez-vous prévu pour la commémoration de ce jour ?

J’ai été conviée à des conférences et  débats sur le sujet de la femme. J’irai donner mon point de vue sur l’évolution de la place de la femme dans notre société.

Comme à chaque édition de la JIF au Cameroun, un pagne est spécialement dédié à l’occasion. L’avez-vous déjà ? Si non, pourquoi?

Oui, j’ai déjà mon pagne offert par le groupe Equinoxe que je remercie d’ailleurs.

Propos Recueillis par  Paola NYOUNAI, Lebledparle.com

DANS LA MEME SERIE : 08 MARS 2018 AU CAMEROUN

  1.  Paola Audrey Ndengue « Il faut déclarer la guerre (Pour réduire les discriminations à l’égard des femmes) »
  2. Annie Payep Nlepe  «  L’AUTONOMISATION de la femme être l’objectif final vers lequel convergent toutes les luttes féminines en Afrique.»
  3.  Julie NGUE « La femme doit se valoriser, faire ses preuves, croire en elle… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    08 Mars 2018 au Cameroun: Adrienne Nobodem « Je ne suis pas féministe »

    08 Mars 2018 au Cameroun: Adrienne Nobodem « Je ne suis pas féministe »

    Gertrude.jpeg

    8 mars 2018 au Cameroun : Gertrude Fernande Bitjocka « Les femmes ne doivent pas baisser les bras même devant les regards méprisant… »