in

Le Cameroun en passe de battre le record d’inflation de la zone CEMAC selon le FMI

Les prévisions rendues publiques au cours du mois d’avril 2024, sont largement au-dessus des 4 % prévus par le gouvernement camerounais, avant l’augmentation des prix du carburant.

Marche Yaounde
Marché des fruits-DR

Le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses Perspectives économiques pour l’Afrique subsaharienne. Celles-ci, prévoient un taux d’inflation de 4,5% en 2024 dans la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Tchad, Guinée Équatoriale). par rapport à 7% en 2023 selon les chiffres officiels. Cette prévision dépasse la norme communautaire de 3% et les 3,4% projetés dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

Pour ce qui est du cas spécifique du Cameroun, il devrait enregistrer un taux d’inflation record de 5,9% en 2024, le plus élevé dans la zone Cemac. Il serait suivi par la RCA (4,7%), la Guinée Équatoriale (4,4%), le Congo (3,6%) et le Tchad (3,1%). Le Gabon serait le seul pays à rester en dessous de 3% en 2024. À noter que le Cameroun devrait également maintenir un taux d’inflation élevé en 2025, selon les estimations du FMI.

Pour approfondir :   Gabrielle Aboudi Onguéné (et «ses tresses») dézinguée par le journaliste Jean Claude Mbede dézingue

Le FMI contredit le gouvernement camerounais

Ces prévisions sont largement supérieures aux 4% prévus par le gouvernement camerounais avant même la récente augmentation des prix à la pompe. Cette hausse des prix des produits pétroliers, intervenue deux fois en un an, a entraîné une augmentation des tarifs de transport, de même qu’elle a eu un impact sur le coût des produits alimentaires sur le marché.

Les projections du FMI pourraient être attribuées à la hausse des prix des carburants et à leur répercussion sur d’autres secteurs économiques, comme le transport, les produits alimentaires et manufacturiers. Cette situation avait été anticipée dès février 2024 par l’Institut national de la statistique (INS), qui prévoyait une inflation d’environ 7,0% d’ici la fin de l’année, en raison de la hausse des prix à la pompe.

Pour approfondir :   Accord entre le Cameroun et le Congo pour une ligne de chemin de fer de 149 Kilomètres qui relie les deux pays

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Douna

Extrême-Nord : La Douane camerounaise s’offre un chiffre record d’1,6 milliard en 3 mois

cameroun acdic riz invendu

300 sacs de riz confisqués à Bafoussam et vendus aux enchères par le ministère du Commerce