in

La revue de presse camerounaise du vendredi 12 janvier 2024

Abonnés de la revue de la presse, ravis de vous retrouver encore sur lebledparle.com pour vous servir votre exercice quotidien : La revue de la presse locale.  Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, le décryptage des informations telles que parues dans la presse classique.

La revue de presse

Commençons par un petit rappel historique avec InfoMatin de ce matin qui nous apprend qu’Ahidjo, a été PM à 34 ans. Du coup, écrit le journal, en se dotant, ce 9 janvier, d’un Premier ministre trentenaire, la France fait ce que fit le Cameroun en 1958. On peut, ou presque, en dire autant de Paul Biya, directeur du cabinet civil du président de la République à 34 ans, ministre-secrétaire général de la présidence (Sg/Pr) à 35 ans, ministre d’État, Sg/Pr à 36 ans. Ensuite, Premier ministre à 42 ans. P.3

« Outrage à Première dame : Les Franckistes au secours de Chantal Biya », The Politics qui en parle ce matin indique que Marlène Emvoutou récemment nommée Secrétaire Nationale à la communication du Mouvement Citoyen des Franckistes pour la paix et l’unité (MCFP) a été exclue le 7 Janvier 2024 par Mohamed Rahim Noumeu, Président exécutif du MCFP. Cette exclusion fait suite à sa sortie jugée maladroite contre la première dame. Avec des propos discourtois dans une lettre de vœux, dans laquelle, elle égratine au passage le parti pour lequel elle était jusque-là Senacom

Avec Le Drapeau de Carole Tamba que nous retrouverons également en kiosque ce matin, l’on apprend que Déjà 7 361 875 électeurs inscrits sur les listes. Selon la radiographie des inscriptions par région en 2023 publiée ce 10 janvier par Elections Cameroon (ELECAM), 7 361 875 électeurs sont inscrits sur le fichier électoral. Avec plus d’un million d’inscrits chacune, les régions du Centre, de l’Extrême Nord et du Littoral sont en tête des statistiques d’électeurs inscrits.

La Voix du Consommateur dénonce « l’inertie » lorsqu’il parle de ces ministres qui cumulent 20 ans au même poste. Depuis 2004, lit-on, Jacques FAME NDONGO, Luc Magloire MBARGA ATANGANA, Madeleine TCHUENTÉ et Pierre HELE aux bilans moins reluisants, sont respectivement à la tête des départements ministériels dénommés Minesup, Mincommerce, Minresi et Minepded. « Dans une République, lorsque les « hautes fonctions » sont les « chasses gardées » d’un groupuscule de citoyens, au milieu de la multitude de compétences que regorge le pays, cela ne peut qu’accréditer l’idée selon laquelle l’ascenseur social est bloqué », regrette le journal.

Pour approfondir :   Quatre journalistes de la CRTV reçus par Charles Ndongo

« Dette de l’Etat vis-à-vis d’Eneo : Près de 300 milliards payes en trois ans ». Une somme de 299.857.441. 243 FCFA a été versée à Eneo du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2023. À travers ce paiement, le ministère des Finances dit avoir soldé toute sa dette. C’est une information à lire dans les colonnes du quotidien Le Jour de ce jour.

Parlons de la Gouvernance avec ces plus de 500 milliards FCFA de dette fiscale pour les entreprises publiques. Ce montant concerne les sociétés classées comme présentant un risque élevé par rapport à leur endettement à court terme, avec en tête SONARA, SONATREL et EDC qui concentrent 72, 4% des dettes. Défis Actuels revient sur cette information dans ses colonnes ce matin.

Du football dans cette revue de presse ce matin. La Voix des Jeunes rappelle que la Coupe d’Afrique des Nations démarre demain 13 janvier 2023 en Côte d’Ivoire. « En Côte d’Ivoire, toutes les infrastructures sportives sont prêtes à accueillir la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, qui s’ouvre ce samedi 13 janvier à 21h par un match opposant la Côte d’Ivoire à la Guinée-Bissau. Le Cameroun entre en compétition lundi prochain contre la Guinée », écrit notre confrère.  

Assassinat de Martinez Zogo : Rfi au secours des manipulateurs, c’est le titre qui barre la grande Une du journal La Météo en kiosque ce matin. Selon lui, à l’approche de l’an 1 du meurtre des plus crapuleux du journaliste enlevé, torturé et…, le 17 janvier 2023, et dont le corps, sans vie, est retrouvé 5 jours plus tard, mutilé et en état de décomposition avancé, à Ebogo 3, du côté Soa, banlieue de Yaoundé, certains médias et lanceurs d’alerte, d’un genre nouveau, continuent (et davantage) de se nourrir du cadavre du très célèbre animateur radio. Et font feu de tout bois pour perturber la justice, non sans distraire les opinions nationale et internationale, notamment avec cette histoire, invraisemblable, du deuxième commando. Après enquête, ces affabulateurs sont à la solde d’un cabinet noir. A dans La Météo. 

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du lundi 26 juin 2023

Le journal Premières Heures parle de la même actualité et nous apprend que des fichiers audios mis en ligne indexent Ngoh Ngoh Ferdinand.  « La vérité finit toujours par triompher. Cette allégation de grande moralité socio-réligieuse, vient confirmer qu’il n’y a jamais eu de crime parfait ici et dans d’autres cieux. Des fichiers audios en ligne indexent le vrai commanditaire de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. Le camp Ngoh Ngoh est le principal exécuteur de la sale besogne. Alors que l’enquête sur l’assassinat du Père Jean Jacques Ola Bébé et de Martinez Zogo piétine, et que les défunts semblent étrangement passés aux oubliettes, un nouvel élément probant (fichiers auldios) vient de tomber à pic, incriminant Ferdinand Ngoh Ngoh et plusieurs journalistes résident à Yaoundé et certains lanceurs d’alertes; lequel pourrait établir un lien direct entre leur mort », peut-on lire.

Merci chers abonnés d’avoir été des nôtres ce matin. À lundi pour une nouvelle édition de la revue de la presse.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mane Senegal

Après les débats suscités par le mariage de sa fille de 18 ans, le père de la femme de Sadio Mané brise le silence

Crtvradio

La CRTV officialise le lancement de sa webradio !