in

La revue de presse camerounaise du lundi 3 juillet 2023

Très chers abonnés bonjour ! Nous sommes lundi et c’est notre première sortie de la semaine, la première du mois de juillet 2023. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel des informations parues dans les kiosques ce matin au Cameroun.

La presse du 3 juillet

Notre fenêtre s’ouvre ce matin sur Eneo, le concessionnaire de la production, de la distribution et de la vente de l’énergie électrique au Cameroun. Alors qu’un nouveau directeur général a été nommé à la tête de l’entreprise, EcoMatin nous fait savoir que cette prise de fonction s’est faite au moment où la structure est « à la croisée des chemins, traversée par une crise qu’il a vécue de l’intérieur et à un niveau stratégique pendant 2 ans et demi ». Il remplace le Belge Patrick Eeckelers dont il a été l’adjoint au cours des 15 derniers mois. Le Dg sortant était en rupture de bans avec les autorités camerounaises. « Il a été poussé à la démission le 26 juin, au moment où bruissent des rumeurs faisant état de la volonté de l’Etat du Cameroun de court-circuiter la concession d’Actis, qui court jusqu’au 17 juillet 2031 », apprend-on. Le Franco-marocain peut-il être l’homme de la situation ? Le décryptage d’EcoMatin est à lire.

Entendant de juger le nouveau patron d’Eneo, Essingan en kiosque ce matin informe que l’ONU a déclaré le Cameroun forclos dans le cadre du procès contre Achille Zogo Andela. Dans le détail, le trihebdomadaire explique que dans une correspondance du 22 juin 2023, le Comité des droits de l’homme des nations unies souligne que le délai accordé aux autorités camerounaises pour l’élargissement immédiat de l’homme d’affaires incarcéré à la prison centrale de Yaoundé, est parvenu depuis longtemps à expiration. C’est à lire dans le journal.

Conjoncture Économique en kiosque ce lundi donne des nouvelles du Patronat camerounais. Dans un contexte marqué par une possible dissolution du GICAM, au profil de la création d’une nouvelle entité patronale, écrit notre confrère, « des voix s’élèvent pour dénoncer cette mesure jugée insuffisante et incapable de débarrasser le secteur privé de ses scories actuelles. En lieu et place, émerge et s’installe progressivement le débat public, l’idée d’une refondation en profondeur du patronat camerounais ».

Le journal Le Témoin de Francis Bonga nous apprend ce matin que la Polyclinique Saint-Christophe de Mvog-Ada et la Fecafoot travaillent sur la signature d’un partenariat gagnant-gagnant. Selon le journal, c’est le sens à donner à la visite de courtoisie rendue par le président de la fédération camerounaise de football Samuel Eto’o à cette polyclinique jeudi dernier. Une visite au cours de laquelle l’ancien capitaine des lions indomptables a apprécié le plateau technique dernière génération qui fait le bonheur de ce centre hospitalier situé en plein cœur de la cité capitale. Une visite qui augure des lendemains meilleurs pour un partenariat mutuellement bénéfique pour les deux structures.

Pour approfondir :   Le Cameroun en quête de 22 milliards pour réaliser le recensement de la population attendu depuis 2005

À l’Assemblée nationale vendredi 30 juin, le Premier ministre Joseph Dion Ngute a apporté des éclairages sur des questions liées aux Infrastructures de la CAN, Fonds Covid. Face aux députés dans le cadre des questions orales, le Premier ministre chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, a souligné que tout était mis en œuvre pour la fin des travaux d’infrastructures sportives de la  dernière Coupe d’Afrique des Nations. Il a réfuté les allégations selon lesquelles certains responsables convoqués dans le cadre des enquêtes sur la gestion des fonds Covid avaient refusé de se faire entendre. Et concernant la gestion des retards dans la délivrance des cartes nationales d’identité, le PM a rappelé que la multiplication des postes d’identification, la mise sur pied d’une plateforme de pré-enrôlement sont envisagés pour accélérer le processus. Cameroon Tribune fait le point ce matin.

L’hebdomadaire Meyonmessala parle lui aussi des plaintes autour de la production des titres identitaires, et indique que le président de la République Paul Biya, a apporté des réponses. « A l’instar du processus de production des passeports, mode BOT (Built, Operate and Transfer) intègrera une plateforme de pré-enrôlement en ligne, la dématérialisation du paiement des frais exigibles, la notification systématique de l’état de traitement des demandes aux usagers, la multiplication du simple au triple des postes d’identification et des kits mobiles d’enrôlement, la densification des plateformes d’interaction et la mise à disposition des terminaux de service et d’interconnexion avec d’autres systèmes informatiques », peut-on lire dans le journal.

Poursuivons notre revue de presse avec le quotidien l’Économie qui parle en sa grande Une, des Politiques économiques. Le journal nous apprend qu’au cours d’une journée scientifique organisée le vendredi 30 juin 2023, à Yaoundé par le Comité national économique et financier du Cameroun, une pensée économique, typiquement africaine a été préconisée pour faire face aux défis de l’heure. Une pensée qui rompt totalement avec les politiques des institutions financières internationales à l’instar du FMI, la BAD…

Pour approfondir :   Cameroun/VIDEO: Akere Muna répond à sa sœur Ama Tutu Muna qui l’accuse de faux et usage de faux

Parlons à présent du projet d’alimentation en eau de la ville de Yaoundé et ses environs (Paepys). Le quotidien EcoNews annonce que le déficit sera bientôt comblé. Avec la livraison d’ici la fin d’année du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs (Paepys), l’offre et la demande seront équilibrées par trois sources d’approvisionnement : Akomnyada, Mefou et Sanaga. Le ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba a visité vendredi dernier le point d’obstacle à l’avancée du projet. Les installations de Camwater, peuvent-elles supporter les 300 000 m3 d’eau attendus ? La réponse à lire dans le journal.

InfoMatin parle de la même actualité. Effectuant ce 30 juin, une visite d’évaluation des sites de raccordement du Paepys au réseau Camwater, le ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba, rassure que dans la capitale Yaoundé, il n’y aura plus de pénurie. Le membre du gouvernement fait également savoir que les travaux sont globalement exécutés à 97 %, rapporte le journal de Dieudonné Mveng.

« Poisson pourri : Congelcam, coutumier du fait », c’est le grand titre qui barre la Une du trihebdomadaire Repères. D’après ce qu’on peut y lire, « l’entreprise a pris la mauvaise habitude de mettre sur le marché des produits avariés, au mépris de la santé des Camerounais. Démasqué, cet opérateur véreux, dont on ignore tout de la provenance des produits, veut rouler les consommateurs dans la farine, jetant plutôt l’anathème sur la Régie du terminal à conteneurs du Port autonome de Douala-Bonabéri qui n’aura fait que son travail selon la règlementation en vigueur ».

Très chers abonnés, merci d’avoir renouvelé votre confiance à lebledparle.com ce matin. Prenons rendez-vous demain pour une nouvelle sortie de la revue de presse camerounaise.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Justin Tagouh

Justin Tagouh de Bamboutos FC exige des excuses de Samuel Eto’o

Bouba Dalil

Aïssatou Bouba Dalil du MRC : « Aucune organisation ne peut fonctionner sans discipline »