in

La revue de presse camerounaise du mercredi 31 mai 2023

Très chers abonnés, bonjour et merci de vous connecter à cette plateforme ce matin pour parcourir l’actualité parue dans les kiosques au Cameroun ce matin. Comme tous les jours, retrouvez ci-dessous, la quintessence des journaux disponibles ce jour.

La revue de presse 1

On lance ce matin avec EcoMatin en kiosque. Le journal d’Émile Fidieck en kiosque nous fait savoir que le dernier communiqué du FMI ayant sanctionné la mission de la 4ème revue annonçait déjà que les subventions des produits pétroliers allaient connaitre une modification dans les jours à venir. D’après la note de l’institution financière reprise dans les colonnes du journal, on peut lire «…une partie substantielle des subventions aux produits pétroliers pour 2022, qui n’a été validée qu’en 2023, sera intégrée à la loi de finances rectificatives de 2023 ». En clair, indique notre confrère, ce qui n’a pas été entièrement fait en 2022 et qui ne l’a été qu’en partie en 2023 concernant ce poste de dépense, le sera dans sa complétude dans la loi des finances rectificatives de juin 2023. Pour accompagner cette mesure, l’agence de notation Fitch Rating annonce que le gouvernement va augmenter les transferts sociaux, les salaires et la subvention du gaz domestique.

Dans les colonnes de Kamaroes News, l’on apprend que le Minee, aurait-il cédé à la pression des ennemis du progrès dans l’affaire de l’ancienne Socaepe récemment rachetée par le célèbre homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga et dénommée ABP Petroleum. Cette dernière, lit-on, aura une courte durée de vie du fait d’une décision signée le 30 mai 2023, par le ministre de l’Eau et de l’Energie qui demande la cessation de ses activités.

La toute première édition de L’Economie Business Summit (EBS), se tient ce 1er juin 2023 à Yaoundé. Cette grand-messe qui fait la part-belle à l’investissement dans le digital, est une initiative de L’Economie Media Group, entreprise éditrice du quotidien l’Economie, qui avait déjà organisée avec succès en novembre 2022, la cérémonie de récompense des acteurs de l’économie locale : L’Economie Business Awards. Ce jeudi 1er juin, de 8h à 17h, les experts du digital, les chefs d’entreprise issus de divers secteurs de l’économie, les institutions financières, les universitaires, les pouvoirs publics et le grand public se réuniront à l’hôtel Hilton de Yaoundé pour réfléchir sur les voies et moyens pouvant permettre de capitaliser les opportunités d’investissement qu’offre le numérique. « Le programme des activités prévoit trois panels de haut niveau, qui réuniront des responsables publics, des cadres du secteur privé, des universitaires et des partenaires pour éplucher des problématiques liées à l’inclusion financière, aux opportunités d’investissement dans le numérique, ou encore la contribution du digital dans les secteurs des transports et de la Santé… », Peut-on lire dans les colonnes du quotidien l’Économie en kiosque.

Pour approfondir :   Le pont reliant le Cameroun au Nigeria par le Sud-Ouest, a couté 21,1 milliards de FCFA

Parlons du Baccalauréat 2023. La Voix des Jeunes disponible ce jour titre en sa Une : «  un décès pour une naissance ». Suivant le récit du journal, le baccalauréat de l’enseignement général session 2023 a été marqué dès son entame par des évènements à la fois tragiques et heureux. La région de l’Extrême-nord a enregistré le décès d’un élève de suite d’un accident de la circulation alors qu’il se rendait vers son centre d’examen, tandis que la région du château d’eau du Cameroun a accueilli la naissance d’un bébé en pleine composition au centre d’examen du lycée bilingue de Ngaoundéré.

Dans des formations sanitaires publiques camerounaises, 27 000 personnels sans salaire depuis 7 ans ! Le journal Repères qui en parle ce matin renseigne qu’en plus de ne percevoir aucune rémunération, médecins, infirmiers, brancardiers et techniciens de surface… revendiquent des contrats de travail et leur affiliation à la Caisse nationale de prévoyance sociale. 60 % des effectifs concernés. Ces agents vivent dans la précarité la plus abjecte et plusieurs d’entre eux comptent déjà 18 ans de service comme temporaires. En dépit de ces revendications légitimes, aucune décision concrète n’est sortie de la rencontre d’hier à Yaoundé, entre le S.G. adjoint des services du Premier ministre et les représentants des syndicats.

Femmes et élections, encore des efforts. Élections Cameroon, Onu-femmes et les représentants des partis politiques confrontent depuis hier leurs données sur la question de la représentativité des femmes. Si des avancées ont été enregistrées au cours des dernières consultations électorales, les différentes parties prenantes sont unanimes : le Cameroun doit faire mieux. Fait constater le journal de Marie Claire Nnana Cameroon Tribune

C’est ici que prend fin cette revue de presse ce matin. Merci d’avoir été des nôtres. A demain pour une nouvelle édition.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aicha Kamoise

Victime d’envoûtement et de sorcellerie au Cameroun, l’influenceuse Aicha Kamoise raconte

Jean Lambert Nang

« Il s’appelle Jean Lambert Ment..AH, QUELLE IMAGE !!!! », la sortie fracassante de Wilfried Ekanga