Fridolin Nké fume le calumet de la paix avec son grand frère Aboya Manassé Endong

A travers un communiqué signé le mardi 12 janvier 2021 par l’enseignant de philosophie à l’université de Yaoundé 1, Lebledparle.com apprend que la guerre ouverte entre les universitaires Fridolin Nké et Aboya Manassé Endong a trouvé une issue heureuse.

Aboya Manassé et Fridolin Nké - Mtg

Le six janvier 2021, nous avons vu sur la page Facebook de Fridolin Nké une plainte contre le professeur des universités Aboya Manassé Endong au sujet de la diffamation dont avait été victime Fridolin Nké lors d’une émission de Canal presse. Aboya Manassé accusait son collègue d’harcèlement et avait brandit à travers son téléphone le message d’une fille qui serait victime de harcèlement de la part de Fridolin Nké. Le jour de l’émission il avait promis de faire passer l’affaire en justice.

NO COMMENT !

Publiée par Fridolin NKE Officiel sur Mercredi 6 janvier 2021

Cette plainte a circulé en boucle sur la toile et le fait qui a attiré l’attention des internautes et qui a enflé la polémique sur la toile, c’est l’erreur sur l’âge d’Aboya Manassé Endong. Ensuite, les menaces réciproques sont nées des deux parties.

La médiation payante de David Atemkeng

Des camerounais à l’instar de Willy Bissou a produit une tribune pour demander à Fridoilin Nké de retirer sa plainte au tribunal et de suivre les voies de plainte de l’université. Dans cette dynamique, David Atemkeng, Hubert Mono Djana et Norbert Kamgaing Lélé ont entamé une médiation qui a abouti au retrait de la plainte de Fridolin Nké.

« Suite à mon communiqué d’hier, où j’annonçais une «attaque violente» contre les responsables de la cabale engagée contre ma modeste personne, j’ai reçu beaucoup de conseils des ainés, dont mon père Hubert MONO NDJANA et M. Norbert KAMGAING LÉLÉ. Mais j’ai surtout été approché par un frère et ami, à savoir le journaliste David ATEMKENG qui engagé une médiation entre mon ainé Manassé Aboya ENDONG et moi-même. Après plusieurs échanges et réunions de réconciliation, j’ai décidé, sans contrepartie, de retirer, unilatéralement, ma plainte déposée au Tribunal de Première Instance de Yaoundé (Centre Administratif) contre le grand frère Aboya Manassé », peut-on lire dans le communiqué du philosophe Nké.

La lutte de Nké continue

Cette issue heureuse ne signifie pas que Fridolin Nké met un terme à sa dynamique de dénonciation des maux du pays. « Enfin, je voudrais rassurer mes compatriotes que ce dénouement n'a rien à voir avec la mission de dénonciation des travers de la gouvernance du pouvoir en place et de reconstruction de nos repères historiques et de nos nobles aspirations en tant que peuple libre. Cette mission que je me suis librement assignée, sera poursuivie avec une inébranlable détermination », conclut-il dans son communiqué.

COMMUNIQUÉ Suite à mon communiqué d’hier, où j’annonçais une «attaque violente» contre les responsables de la cabale...

Publiée par Fridolin NKE Officiel sur Mardi 12 janvier 2021

La réaction d’Aboya Manassé Endong

Le conseiller technique au ministère de l’enseignement supérieur a aussi réagi et prend le contre de ceux qui voudrait que la situation s’en venime. « Tant pis pour les souffleurs de braise... », écrit-il.

Tant pis pour les souffleurs de braise...

Publiée par Manassé Aboya Endong sur Mardi 12 janvier 2021

Des camerounais souhaitent également que Fridolin Nké fume le calumet de la paix avec Mathias Eric Owona Nguini, Nkolo Foé, Lucien Ayissi et bien d'autres.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !



Comments est propulsé par CComment