Cabral Libii : « Les problèmes du Cameroun n'ont pas pour origine une ethnie »

Le président national du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) a fait cette déclaration dans un texte publié sur la toile le lundi 19 juillet 2021. Cette sortie fait suite à la résurgence des discours tribalistes après la manifestation contre le court séjour privé du couple présidentiel en Europe.

Cabral Libii face à la presse - DR

Depuis la manifestation de la Brigade Anti-sardinard (BAS), le samedi 17 juillet 2021, contre le séjour de Paul Biya à Genève, les propos tribalistes se sont accentués dans l’espace public camerounais. Force est de constater que ces propos pullulent et aucune sanction n'est prise contre les auteurs. Les intellectuels, les politiciens, les avocats, les décideurs, tout y passe sous le regard attentiste de ceux qui sont chargés de faire respecter nos lois. Face à ce silence, le leader du PCRN demande au gouvernement de prendre ses responsabilités.

Bien plus, on ne saurait attribuer les problèmes à une ethnie.« Ces derniers jours ont été marqués par l'exacerbation des dérives langagières tribales à la suite des événements en Europe. J'en appelle à la responsabilité du gouvernement à appliquer sans faiblesse les sanctions pénales découlant de la loi contre le tribalisme. J'exhorte aussi fortement les compatriotes à la retenue et au discernement. Les problèmes du Cameroun n'ont pas pour origine une  ethnie, mais plutôt la défaillance systémique de la gouvernance du pouvoir en place », déclare le député PCRN de la nation.

L’honorable député à l’assemblée nationale demande à ses concitoyens de s’inscrire sur les listes électorales et  surtout de se tenir loin de ce tribalisme ambiant. « À ceux qui sont impatients de voir les choses changer, je les exhorte dès maintenant à s'inscrire sur les listes électorales. Le changement viendra de nos votes effectifs, contrôlés et surveillés par le peuple », ajoute l’homme politique.

Newsletter :
Déjà plus de 7000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !