in

Facebook veut limiter la portée promotionnelle des pages officielles

facebook africa grand

facebook africa grand

Facebook veut réduire la quantité de messages ouvertement promotionnels qui s’affichent sur les fils d’actualité de ses utilisateurs, a-t-il annoncé vendredi.

 La mesure ne s’applique pas aux publicités payées par des annonceurs, mais aux publications de pages officielles pour des marques ou des entreprises dont le seul objectif est par exemple de vendre un produit au lecteur ou d’installer une application pour bénéficier de promotions, détaille le groupe dans un message sur son blog officiel. La création d’une page officielle, puis l’envoi de messages aux personnes qui ont appuyé sur son bouton « j’aime », offrent actuellement un moyen de faire des campagnes marketing à moindre coût, sans avoir à payer pour de vraies publicités. « Les gens nous disent qu’ils veulent voir davantage d’histoires publiées par leurs amis et les pages qui les intéressent, et moins de contenu promotionnel », se justifie Facebook, assurant que « beaucoup du contenu que les gens jugent trop promotionnel est publié par des pages qu’ils ont aimées, plutôt que des publicités ». Le réseau affirme que c’est parce qu’il limite le nombre et le type de publicités servies à un utilisateur donné, mais pas jusqu’ici les publications promotionnelles.  

Pour approfondir :   Facebook et ses partenaires en Afrique francophone prennent position sur le contenu relatif aux abus sexuels sur les enfants

 A partir de janvier 2015, il va donc commencer à ajouter « de nouveaux contrôles du volume et du contenu des messages promotionnels ». Il assure que cela ne sera pas compensé par une augmentation du nombre de publicités officielles, mais que les pages officielles qui publient beaucoup des contenus visés « verront une réduction importante de leur distribution ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zokora

Côte d’Ivoire : Hervé Renard ne veut plus de Zokora

Poule ferme

Grande-Bretagne: des cas de grippe aviaire détectés