in

Crise Anglophone: Sept militaires tués par des sécessionnistes dans les localités de Nkambe, Ndu et Noni

Ils ont été abattus dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 septembre 2021.

La crise sécuritaire qui secoue les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis bientôt 5 ans, vient de faire de nouvelles victimes dans les rangs de l’armée.  Sept militaires ont été tués par des miliciens séparatistes lors de trois attaques distinctes, perpétrées dans les localités de Nkambe, Ndu, et Noni, dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 septembre 2021.

«Sept militaires ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi 13 septembre dans la zone Kumbo, dans le Nord-Ouest du Cameroun.  Des séparatistes terroristes ont attaqué simultanément trois postes militaires dans la région du Nord-Ouest. Il s’agit notamment des localités de Nkambe, Noni et Ndu. Le bilan provisoire de ces attaques fait état de sept militaires tués et plusieurs blessés », a affirmé à l’agence de presse turque Anadolu, le gouverneur de la région, Adolphe Lélé Lafrique.

Il s’agit de la 4e attaque des séparatistes dans la région du Nord-Ouest, en l’espace de deux jours. Samedi 11 septembre 2021,  deux autres soldats ont perdu la vie dans du des circonstances identiques. Ils ont été tués lors d’une incursion des séparatistes dans la localité de Chouame. En deux jours, Onze soldats ont ainsi perdu la vie sur le théâtre de la guerre contre les groupes séparatistes qui revendiquent l’indépendance totale des deux régions anglophones du Cameroun.

Selon des chiffres recensés par des organismes internationaux, la crise anglophone a, depuis 2016, entrainé la mort de 1200 soldats et plus de 3500 civils. Plus de 500 000 personnes ont également été contraintes de quitter leur domicile pour chercher refuge à l’intérieur du pays ou hors des frontières.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Crash

Le crash d’un hélicoptère militaire fait cinq morts

Samuel Etoo Fils

Jean Bruno Tagne : « Si Eto’o ne peut pas être candidat à la Fecafoot, je ne vois pas qui peut »