in

Affaire Martinez Zogo : les avocats de Jean Pierre Amougou Belinga une nouvelle fois déboutés au Tribunal militaire

La défense de l’homme d’affaires, a formulé une demande de médiatisation du procès sur l’assassinat du journaliste. Celle-ci a été rejetée par le Tribunal militaire.

Le directeur général adjoint de Vision 4, Bruno Bidjang a posé hier avec son patron Jean Pierre Amougou Belinga par ailleurs président du groupe de médias l'anecdote.
Le directeur général adjoint de Vision 4, Bruno Bidjang et Jean Pierre Amougou Belinga par ailleurs président du groupe de médias l'anecdote. (c) Facebook

Le lundi 15 avril 2024, s’est déroulée au tribunal militaire la deuxième audience de l’affaire de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. Les membres du Commando sont arrivés à 8h10, suivis peu après par les autres inculpés provenant de la Prison Principale et Centrale de Yaoundé Kondengui à 8h20, sous une forte escorte sécuritaire. L’audience de session statuant en matière criminelle a débuté à 10h32 au Tribunal Militaire de Yaoundé. La composition du tribunal  était la même que lors de l’audience précédente du 25 mars 2024. Jean Pierre Amougou Belinga, Bruno Bidjang, Maxime Eko Eko et co-accusés, étaient de nouveau devant la barre. Le président du tribunal militaire de Yaoundé a rejeté la demande de diffusion télévisée du procès, mais a autorisé la présentation de vidéos comme preuves sur des écrans géants au tribunal.

Pour approfondir :   Le Complexe sportif d'Olembé pourrait être livré en octobre 2020

Renvoi au 6 mai 2024

Ce rejet est intervenu après une requête des avocats d’Amougou Belinga, qui souhaitaient une large médiatisation du procès afin d’assurer une meilleure transparence et compréhension de l’affaire. Me Tchoungang et sa suite, avaient également demandé la tenue d’un procès en session, pour d’accélérer les débats et clarifier rapidement les faits. Les avocats de Justin Danwe ont également plaidé en faveur d’un huis clos sur certains points, compte tenu de la sensibilité des informations concernant la DGRE. L’affaire dont le dénouement est attendu depuis plus d’un an, a été renvoyée pour une troisième audience le 6 mai 2024.

Pour approfondir :   Cameroun : Louis Paul Motaze sauve 30 milliards de Fcfa des salaires fictifs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kemi Seba 2

Kemi Seba dénonce la position de l’occident après la réponse de l’Iran envers Israël

song2

Voici l’avenir du football camerounais au milieu de terrain selon Alexandre Song