in

Théophile Awana : « La haine tribale est devenue aujourd’hui le moteur du débat politique »

Le journaliste sportif a fait cette déclaration sur Canal 2 international, le dimanche 30 avril 2023, dans Canal Presse, présenté par Albertine Bitdjaga.

Awana Theophile

Le discours de haine dans les médias

La question du discours tribal a été sur la table du débat dominical sur Canal 2 international. Ce n’est pas la faute des médias, mais de ceux qui fréquentent les médias. « On ne peut pas qu’accuser les médias. La haine tribale est devenue aujourd’hui le moteur du débat politique », déclare Théophile Awana dans Canal Presse sur Canal 2 International.

Le thème sur le discours de haine intervient après le forum des journalistes qui a eu lieu le vendredi 28 avril 2023, dans un hôtel de Yaoundé. Les acteurs de médias ont invité à réfléchir sur le problème afin de trouver des solutions pour limiter sa propagation sur les différents supports médiatiques.

Pour approfondir :   Affaire MRC : l’Artiste Valséro attendu au tribunal ce mardi

Théophile Awana dans Canal Presse sur Canal 2 International, pense qu’il faut rendre la presse autonome pour qu’elle puisse faire son travail. « Il faut autonomiser la presse. Elle est aujourd’hui soumise à la manipulation, à cause du manque de moyens. Regardez l’affaire Martinez Zogo. Depuis des mois on suppute, mais la presse, si elle était libre et autonome serait capable d’aller chercher le coupable », précise l’homme des médias, comme l’a noté Lebledparle.com.

Le problème des infrastructures sportives a été aussi en débat sur Canal 2 International. « Le pronostic vital de nos stades est sérieusement engagé », pense Théophile Awana dans Canal Presse sur Canal 2 International.

Pour approfondir :   Yvan Gaon Issekin : « Je suis resté sur ma faim en suivant Club d'élites ce dimanche »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boney Philippe

Médias : Boney Philippe reprend la direction de Vision 4 tv

LMK Opinion

[Opinion] Cameroun : Le syndrome identitaire nous égare