in ,

Trucage de matchs : des nouvelles révélations contre Samuel Eto’o font surface

Le Président de Victoria United, Valentine Nkwain, a porté plainte au tribunal de Limbé contre Henri Njalla Quan. Il accuse le président de Njalla Quan Academy d’avoir diffusé des informations qui ternissent sa réputation tout en révélation que sa conversation avec Eto’o qui a fuité est bel et bien réelle.

Eto Nkwain
Samuel Eto'o et Valentine Nkwain (c) Droits réservés

Le contenu de la plainte du président Victoria United contre M. Henri Njalla Quan citée par Camfoot, révèle que l’accusé a fait circuler une lettre sur les médias sociaux et lors d’une conférence de presse dans laquelle il décrit ma personne comme appartenant à « une bande de bandits, un homme au-dessus des sanctions, un homme très corrompu et, sans aucune justification, a porté atteinte à mon honneur et à ma réputation au niveau national et international aux yeux des personnes raisonnables et bien-pensantes de la société », lit-on dans la plateforme spécialisée dans le football camerounais ce 03 août 2023 .

Une version d’histoire ondoyante

Dans la même plainte, Camefoot indique que Valentine Njwain a reconnu avoir un serveur d’enregistrement de conversation téléphonique. Ce serveur contenait donc l’audio qui a circulé sur les réseaux sociaux. Dans cet audio dont le contenu avait été rapporté par Lebledparle.com, le Président Samuel Eto’o lui promet une montée en division supérieure : « Notre club Opopo doit monter en première division. Ça c’est notre objectif ».

Le président de la Fecafoot avait aussi promis d’écarter de l’équation, l’arbitre du match perdu le 29 décembre 2022 par le club du Sud-Ouest.  « J’arrive le 3. Le 3 dans la nuit. Comme ça on se voit au bureau le 4. Mais de toute façon je vais radier cet arbitre. Je vais radier cet arbitre. Le 4 on se voit au bureau, et comme ça je vais convoquer le Président des arbitres», disait-il dans cette conversation.

Lors de sa conférence de presse pourtant, le même Valentine Nkwain affirmait n’avoir jamais pris part à cette conversation et qu’il s’agit ni plus ni moins que d’un montage. Un changement de version qui interroge donc à juste titre.

Pour approfondir :   Petit-Pays : « J'ai voulu me suicider »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bazoum

Nathalie Yamb demande au Niger de construire sa propre centrale nucléaire

Wilfried Claude Ekanga et Maurice Kamto, cadres du MRC (c) Droits reservés

MRC : Wilfried Ekanga soutient la mise à l’écart de Me Ndoki et donne ses raisons