in ,

Samuel Eto’o signe deux conventions avec le ministère de l’Education de Base et l’UNESCO

Le président de la Fecafoot envisage développer dès la base, les futurs talents du football camerounais.

Eto
Samuel Eto'o (c) Droits réservés

Samuel Eto’o est un homme d’action et de vision pour le football camerounais. Sa récente initiative en témoigne : la signature de deux conventions importantes. La première convention, signée avec le ministre de l’Éducation de Base, Laurent Serge Etoundi Ngoa, concerne la Fenasco Ligue B. Ce document va servir de pierre angulaire pour la détection et la formation des jeunes talents dès leur plus jeune âge. Grâce à cette initiative, les écoles deviendront le berceau du football camerounais, où les graines de futurs champions seront semées et cultivées avec soin.

La lutte contre le trafic d’âges

Le second document, en collaboration avec l’UNESCO, s’attaque à des problèmes cruciaux qui entravent le développement sain du sport : le trafic des âges et des stupéfiants. En milieu scolaire et dans le monde du football, ces fléaux sociaux ne font que trop souvent dérailler les carrières prometteuses avant même qu’elles n’aient commencé. L’engagement pris par les parties prenantes milite pour l’intégrité, la transparence et l’assurance d’un environnement sain pour les jeunes athlètes.

Pour approfondir :   Management de Petit pays : « le Cameroun n'est pas un pays de musique »

Ces actions de Samuel Eto’o s’inscrivent dans sa volonté de développement du football à la base. Il ne s’agit pas seulement de former des athlètes compétents, mais aussi de forger des individus intègres qui seront les ambassadeurs du Cameroun sur les terrains internationaux. Sous sa présidence, la Fecafoot s’emploie à construire un avenir où le football est synonyme d’excellence et de vertu.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nourane Foster

En voyage aux USA au lieu d’être à l’Assemblée nationale, Nourane Foster assaillie par les critiques

Orange-Money-et-MTN-Mobile.jpg

Mobile Money : La BEAC autorise la récupération des transferts d’argent par erreur à partir de 2024