in ,

Samuel Eto’o en campagne pour la promotion de la prochaine cérémonie du Ballon d’Or camerounais

Le président de la Fecafoot est allé à la rencontre des éventuels sponsors de cet événements qui se profile à l’horizon.

Eto club
Samuel Eto'o en pleine AG (c) Droits réservés

Le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o Fils, a présidé une réunion cruciale à Douala en préparation de la cérémonie du Ballon d’Or Camerounais. La rencontre, qui a eu lieu le 29 novembre 2023, a réuni l’ensemble des sponsors engagés dans le succès de cet événement.

La cérémonie du Ballon d’Or Camerounais, prévue pour le 16 décembre 2023, représente la deuxième édition de cet événement après le succès de la première en 2022. Elle vise à récompenser les meilleurs joueurs des championnats de football au Cameroun, tant masculins que féminins. L’implication de Samuel Eto’o Fils souligne l’importance de cet événement dans le paysage footballistique camerounais.

Pour approfondir :   Législatives et municipales 2020 : Jean Nkuété donne les critères d’éligibilité des candidats au RDPC

Le dernier Ballon d’Or camerounais

Marou Souaibou  est le Ballon d’Or camerounais en titre. Il a fait partie du groupe pour la Coupe du monde au Qatar. Souaibou a vu ses enchères monter lors du dernier mercato au terme d’une saison fulgurante pour le Coton Sport de Garoua avec deux titres (Coupe du Cameroun et MTN Elite One, ndlr). Le joueur de 22 ans a signé en Afrique du Sud pour 200 000 € dans les dernières minutes du mercato. Les producteurs de coton ont récolté un joli jackpot. Après plusieurs mois au pays de Nelson Mandela, l’international camerounais peine à s’imposer en termes de minutes depuis son arrivée en Afrique du Sud. Cependant, l’attaquant de 22 ans n’a pas réussi à trouver une place de titulaire dans l’équipe sudafricaine. Le prochain Ballon d’Or camerounais rêve forcément, d’un destin différent de celui de l’ancien capitaine de Coton Sport.

Pour approfondir :   Coronavirus-Cameroun: Mention médiocre pour la riposte (Tribune)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dJAMEN cam.jpg

Célestin Djamen : « Un homme qui préfère la culture des autres à sa propre culture est déséquilibré »

Franc Biya

Franck Biya dévoile son expérience en tant que fils du Chef de l’Etat