in

Richard Makon : « Le ministre Fame Ndongo me doit 1500 FCFA »

C’est durant une intervention télévisée que l’universitaire Richard Makon a fait cette déclaration pour le moins surprenante au sujet du Ministre de l’enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo.

Makon Richard Tribune Libre

Jacques Fame Ndongo et ses travers

C’est sur les antennes de la télévision Canal 2 international que Dr Richard Makon a fait cette sortie marquante à propos du Ministre Jacques Fame Ndongo. S’exprimant sur la montée en puissance des discours haineux au Cameroun, il a tenu à faire le témoignage de la profonde inégalité sociale qu’entretiennent certains cadres de la République. A lui en croire, Jacques Fame Ndongo lui a permis d’en témoigner personnellement lors même qu’il se permettait un moment de délassement à Yaoundé.

Richard Makon explique en effet que prenant du bon temps avec ses amis au quartier Bastos, non loin de la résidence du Ministre Jacques Fame Ndongo, leur tranquillité a été troublée avec l’annonce  de l’arrivée imminente du Ministre de la République. Richard Makon avait stationné son véhicule aux alentours de l’espace de détente. Ayant commandé du soya d’une valeur de 1500 FCFA, l’enseignant sera dans l’impossibilité de le consommé, dépêché en course avec l’arrivée du Ministre.

Pour approfondir :   Affaire Bopda : Un blogueur affirme que le prétendu violeur en série est innocent

Rappelant cette folle journée, Richard Makon estime donc que Jacques Fame Ndongo lui doit la somme de 1500 FCFA, comme pour rappeler que certains actes du chancelier des ordres académiques ne sont pas pour installer un climat de paix. Il est d’ailleurs  retrouvé dans ce même postulat au sujet Fridolin Nke. L’universitaire qu’on dit être devenu fou accuse Jacques Fame Ndongo d’être à l’origine de ses malheurs et de celui de certains de ses étudiants en raison de ses idées.

Pour approfondir :   Bruno Bidjang pris à partie sur la toile après s’être autoproclamé parmi les cinq meilleurs journalistes du Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ngannou Ceinture Ko

Hymne national du Cameroun : Billy Kolla défend fièrement Francis Ngannou

Francois Hiondi Nkam IV

« Arrêtez cette privatisation de l’équipe nationale », François Hiondi Nkam IV s’attaque à Rigobert Song