in

 Patricia Ndam Njoya écartée des obsèques d’Ibrahim Mbombo Njoya 

 Patricia Ndam Njoya écartée des obsèques d'Ibrahim Mbombo Njoya 

Décédé dans la nuit du 26 au 27 septembre 2021 à l’Hôpital Américain de Paris, les obsèques du Sultan Bamoun commencent le vendredi 8 octobre 2021. Alors que le programme de ses obsèques est disponible depuis quelques jours, lebledparle.com constate dans le protocole de la cérémonie funèbre publié le mardi 5 octobre 2021 et signé du Préfet du département du Noun, que le nom du maire de la ville de Foumban, Patricia Ndam Njoya ne figure pas dans ledit protocole.

 Patricia Ndam Njoya écartée des obsèques d'Ibrahim Mbombo Njoya 
Patricia Ndam Njoya (c) Droits réservés

Cet acte aux motivations sombres fait l’objet de nombreuses interprétations dans l’espace public camerounaise. Si certains estiment que ce protocole est légitime et obéit aux rapports que le magistrat entretenait avec le roi, d’autres par contre soutiennent qu’il est inadmissible que Patricia Ndam Njoya ait été mise à l’écart.

Déroulement des obsèques

La journée du 8 octobre est marquée par une série de rites traditionnels et le départ du corps vers la ville de Foumban.

Le 9 octobre 2021, la cérémonie officielle d’hommage au roi des Bamoun aura lieu dans le village de Nguon. Le président Paul Biya sera représenté par le Premier ministre Joseph Dion Ngute.

Conflit d’autorité et de compétence

Ces derniers mois, des tensions récurrentes sur fond politique opposaient le Sultan Bamoun à Patricia Taïmano Ndam Njoya, maire de la ville de Foumban, militante de l’Union démocratique du Cameroun (UDC).

Ces tensions avaient atteint leur paroxysme quand, en novembre 2020, la « Porte traditionnelle d’entrée », un monument de la ville de Foumban a été victime d’un incendie qui l’a entièrement consumée.

La maire de Foumban, s’était alors rendue sur les lieux pour évaluer les dégâts. Quelques heures plus tard, le sultan Ibrahim Mbombo Njoya, accompagné de sa cour et de sa garde, s’était lui aussi rendu place. Considérant que ce monument traditionnel sinistré relève du patrimoine de son trône, il avait alors décidé d’engager sa reconstruction, ce à quoi s’était opposée l’élue locale.

Rappelons que le sultan roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya, est décédé lundi 27 septembre 2021 à 83 ans, à l’Hôpital américain de Paris où il avait été admis, après avoir contracté le Covid-19. Ce souverain, très influent, régnait sur une communauté d’environ 2 millions de personnes. Il était aussi un ami personnel du président camerounais, Paul Biya, et a occupé des hautes fonctions politiques et administratives dans son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Un directeur d’école abattu le jour de la Fête des Enseignants à Wum dans le Nord-Ouest

    Un directeur d’école abattu le jour de la Fête des Enseignants à Wum dans le Nord-Ouest

    Alors qu’il peut encore changer de nationalité sportive, Inaki Williams dit non au Ghana

    Alors qu’il peut encore changer de nationalité sportive, Inaki Williams dit non au Ghana