in

Le mouvement AGIR-Act interdit à certains membres et sympathisants du MRC de prendre part aux obsèques de Penda Ekoka

Le mouvement AGIR-Act interdit à certains membres et sympathisants du MRC de prendre part aux obsèques de Penda Ekoka

Il leur est reproché d’avoir organisé une cabale extrêmement « violente, malsaine et injuste », pendant les derniers moments de la vie de Christian Penda Ekoka. Des actions qui selon le communiqué du vice-président du Mouvement AGIR, ont été marquées par le silence de son allié politique, Maurice Kamto, président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC).

Le mouvement AGIR-Act interdit à certains membres et sympathisants du MRC de prendre part aux obsèques de Penda Ekoka
Ekoka, Kamto et Dzongang (c) Droits réservés

Certains militants et sympathisants du MRC, ayant participé au lynchage de l’économiste Christian Penda Ekoka dans les réseaux sociaux et médias classique sont invités de s’abstenir de toute participation aux différentes cérémonies organisées à l’occasion des obsèques de ce dernier. C’est la toile de fond d’un communiqué officiel du Pr Yap Boum II, vice-président d’AGIR-ACT, publié dans la nuit du 22 aout 2021.

« Monsieur Christian Penda Ekoka, Président du mouvement Agir-Act s’en est allé le 8 août dernier, des suites de maladie, au Canada. Depuis cette terrible nouvelle, vous avez été nombreux à transmettre des messages de condoléances sincères, de sympathie ou de compassion, témoignant ainsi l’attachement, l’amitié, la fraternité, la considération ou simplement le respect que vous aviez pour ce grand patriote Camerounais qui, des décennies durant, a œuvré pour la construction d’un meilleur Cameroun. Au nom du mouvement AGIR ACT et de la famille de notre regretté Président CPE, nous vous remercions de tout cœur », lit-on à l’entame du communiqué.

Poursuivant, le destinateur rappelle que cette semaine qui début sera dédiée à la célébration de sa vie et se clôturera par son enterrement le 28 août 2021 dans la stricte intimité familiale. Toutefois, le vice-président dans son communiqué fait des précisions qui permettront d’éviter « tout dérapage » et orienter les énergies vers la cérémonie d’hommage à son président.

« Comme vous êtes nombreux à le savoir, les derniers moments de vie de notre Président ont été marqués par une cabale extrêmement violente, malsaine et injuste orchestrée par des membres et sympathisants de son allié politique. Cet épisode a profondément meurtri CPE qui s’est étonné du silence de cet allier. Prenant acte de cette situation, le mouvement Agir-Act, en parfaite solidarité avec la famille de notre regretté Président, prie les auteurs et acteurs de cette cabale abjecte, au nom de la décence, de la dignité et surtout du respect de la mémoire de l’illustre disparu, de s’abstenir de toute participation aux différentes cérémonies organisées à l’occasion de cette grande perte », écrit le Pr Yap Boum II

Et de conclure : « Ceci évitera tout dérapage et permettra de consacrer toute notre énergie à rendre un hommage à Christian Penda Ekoka dont la vie mérite d’être célébrée en toute sérénité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : La revue de presse du lundi 23 août 2021

    Cameroun : La revue de presse du lundi 23 août 2021

    Crise anglophone : Des attaques présumées séparatistes font au moins 3 morts à Buea et Bali

    Crise anglophone : Des attaques présumées séparatistes font au moins 3 morts à Buea et Bali