in

Alors qu’il peut encore changer de nationalité sportive, Inaki Williams dit non au Ghana

Inaki

Dans une intervention sur une chaîne ghanéenne, l’attaquant de l’Athletico Bilbao affirme qu’il se sent plus Espagnol que Ghanéen.

Inaki
Inaki Williams (c) Droits réservés

International espagnol avec seulement une sélection depuis sa première en 2016, Inaki Williams a toujours la possibilité de changer de nationalité sportive s’il le souhaite. Convoité depuis belle lurette déjà par la GFA (Association Ghanéenne de Football), Inaki Williams vient de donner une décision définitive à l’instance faîtière du football ghanéen.

 « Je suis reconnaissant au pays dans lequel j’ai grandi (Espagne) et devenu qui je suis. Le Ghana a essayé de me convaincre, mais je suis né en Espagne, à Bilbao. Je n’oublierai jamais mes racines familiales, mais je me sens basque et je ne peux arnaquer personne. Je serais à l’aise avec le Ghana, j’en suis sûr, mais je ne devrais pas être là… », a d’abord déclaré l’attaquant de l’Athletic Bilbao.

Même s’il ne renie par ses origines ghanéennes, Inaki Williams se sent beaucoup plus espagnol que ghanéen.  «Quand mes grands-parents appellent, je leur parle en twi. J’admire et j’aime le Ghana, la culture, la nourriture, la tradition. Mes parents sont d’Accra et j’aime vraiment y aller. Mais je ne suis pas né ou grandi là-bas, ma culture est ici, et il y a des joueurs pour qui cela signifierait plus. Je ne pense pas qu’il serait juste de prendre la place de quelqu’un qui mérite vraiment d’y aller et qui ressent le Ghana à 100%. », a-t-il conclu. Un message on ne peut plus clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    patricia ndam njoya

     Patricia Ndam Njoya écartée des obsèques d’Ibrahim Mbombo Njoya 

    Haller Civ

    Côte d’Ivoire : Sébastien Haller incertain pour le match contre le Malawi