in

Officiel : Brice Clotaire Oligui Nguema effectuera une visite de travail et d’amitié au Cameroun

C’est ce qui ressort de la note d’information publiée par l’Ambassadeur du Gabon au Cameroun, Paul Patrick Biffot, comme l’a noté Lebledparle.com.

Oli Nguema
Brice Clothaire Oligui Nguema (c) Droits réservés

Après plusieurs tentatives, le président de la transition, président de la République, Chef de l’Etat du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema effectuera une visite d’amitié et de travail au Cameroun, le mercredi 06 décembre 2023 à Yaoundé. Au cours de sa visite, il y aura une rencontre avec le Chef de l’Etat du Cameroun, Paul Biya. Le président du comité militaire au pouvoir à Libreville après le coup d’État du 30 août dernier et le chef de l’Etat camerounais abordera sans doute des sujets aussi importants que sensibles d’intérêt commun. Ces deux pays sont membres de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEMAC).

Pour approfondir :   Siméon Roland Ekodo Mveng : « Jésus Christ n'est pas mort à 33 ans »

Avant sa visite au Cameroun, le nouvel homme fort du Gabon est passé par le Congo, le Tchad, la Guinée Equatoriale, le Rwanda, la RDC.

«Sur le plan stratégique, ce sont deux pays qui partagent la zone B dans le Golf de Guinée et de ce point de vue ces pays ont fait l’objet d’attaques qui s’apparente à de la piraterie maritime. Autant de paramètres qui font que le Général Brice Oligui Nguema, désormais à la tête du Gabon, cherche à rencontrer Paul Biya, un des doyens de la politique en Afrique centrale», affirme Dr Jonathan Ndoutoume Ngome, spécialiste de géopolitique et de géostratégie.

Pour approfondir :   Scandale au mondial 2022 : Le président du Libéria, George Weah fuit le pays pour aller supporter l'équipe des États-Unis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essomba Dieudonne V4

Dieudonné Essomba jubile la possible libération de Jean Pierre Amougou Belinga

Bondje Laurent Me

Affaire de libération d’Amougou Belinga : Me Laurent Mbondje pense qu’il faut ouvrir une enquête