in

La revue de presse camerounaise du vendredi 3 février 2023

Très chers abonnés, c’est un plaisir de vous retrouver encore ici ce matin dans le cadre de la revue de la presse camerounaise. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’actualité brulante parue dans les kiosques ce matin dans le pays.

vendreid 3 fevrier

« Le feu de Martinez Zogo brûle », titre le quotidien Le Jour. Dans sa publication en kiosque, le journal nous apprend que Jean-Pierre Amougou Belinga qui était attendu ce vendredi 3 février 2023 à 8h30 au Secrétariat d’État à la Défense (SED) pour être auditionné dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Martinez Zogo, a été finalement arrêté. Selon le quotidien Le Jour, les unités de police qui encerclaient son domicile depuis ce jeudi auraient finalement reçu l’ordre de le capturer et de le conduire manu militari au SED où il a la nuit. Notre confrère fait le point sur l’évolution de l’enquête.

« Assassinat de Martinez Zogo : aucun coupable n’échappera », c’est en tout cas ce qu’indique Mutations en kiosque ce matin. En exécution aux instructions du chef de l’Etat, confie le journal, une commission mixte-d’enquête Gendarmerie – Police a été mis sur pied afin de faire lumière sur l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. Les investigations menées à ce jour dans ce cadre, indique Ferdinand Ngoh Ngoh, ont permis l’arrestation de plusieurs personnes dont l’implication dans « ce crime odieux est fortement suspectée. D’autres restent recherchées ».

L’Info à Chaud fait remarquer que rarement, l’enquête sur un assassinat, ordonné par le chef de l’État n’a connu une telle célérité comme c’est le cas avec Martinez Zogo. « L’homme Lion est déterminé dans son combat en faveur des droits de l’homme », confie le journal, qui ajoute dans la foulée que la famille du défunt refuse de prendre le corps si l’enquête n’est pas bouclée.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du jeudi 3 août 2023

Parlons de toute autre chose. L’exploitation du fer de Mbalam – Nabeba dont le chef de l’État, Paul Biya, a signé le 17 aout 2022, un décret attribuant le permis d’exploitation à la société Cameroon Mining Company Sarl (CMC). Cameroon Tribune dans sa publication de ce jour, nous apprend que le chef de l’État a reçu dans l’après-midi d’hier au Palais de l’Unité, le ministre d’Etat, ministre des Industries minières et de la Géologie du Congo, Pierre Oba, envoyé spécial du président Sassou N’Guesso. Les deux hommes, renseigne notre confrère, ont fait le point sur l’évolution des travaux.

Relais d’Afrique en kiosque revient sur le discours du ministre des Transport Jean Ernest Ngalle Bibehe, lors de la cérémonie de présentation des vœux le 30 janvier dernier. Suivant ce confrère, le ministre des transports a salué l’engagement de tous les acteurs du transport en l’occurrence les partenaires techniques et les syndicats qui œuvrent pour l’atteinte des objectifs assignés à son département ministériel. Dans son discours, Jean Ernest Ngalle Bibehe a dressé la feuille de route de l’année 2023, tout en invitant les acteurs à plus de « détermination, d’efficacité et d’engagement pour toujours  faire de son ministère un catalyseur de la croissance économique et social ». Il est globalement question pour le sous-secteur aérien de poursuivre les actions entamées pour l’intensification de la modernisation des infrastructures aéroportuaires. À ce titre, la certification de l’aéroport international de Douala pour en faire un hub ; les travaux de réhabilitation de son aérogare et ceux de  la piste de l’aéroport de Garoua vont être engagés.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du mercredi 2 mars 2022

Abonnés de lebledparle.com, c’est un réel plaisir de vous avoir encore servi ce matin. Merci de nous rester fidèle. À lundi pour une nouvelle édition de votre revue de presse.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fridolin Nke detresse

Fridolin Nké en détresse et des camerounais appellent à le soutenir

Manifestation Zogo

Meurtre de Martinez Zogo : Les Camerounais descendent dans les rues de Washington pour réclamer justice