in ,

Meurtre de Martinez Zogo : Les Camerounais descendent dans les rues de Washington pour réclamer justice

Munis de pancartes à l’effigie du défunt journaliste, des Camerounais résidant dans la capitale des Etats-Unis, ont pris d’assaut les rues de la ville le 03 février 2023.

Manifestation Zogo

Le désir de justice des Camerounais au sujet de l’affaire Martinez Zogo traverse les frontières. A Washington, plusieurs compatriotes sont descendus dans les rues pour réclamer la mise aux arrêts des commanditaires de cet assassinat, comme l’a constaté Lebledparle.com. Les manifestants se sont massés dans plusieurs lieux de la ville, arborant un portrait de l’ancien présentateur vedette de l’émission « Embouteillages » sur radio Amplitude FM, émettant à Yaoundé.

Le Sang de Zogo réclame toujours justice

Le journaliste qui était par ailleurs chef de chaîne de ce média, a été assassiné et son corps retrouvé mutilé et en état décomposition avancée à Ebogo III sur la route de SOA, une banlieue de Yaoundé. Depuis cette tragique disparition, citoyens, hommes de médias, militants de la société civile et organisations internationales ont interpellé l’Etat du Cameroun pour que la lumière soit faite concernant ce crime odieux. Alors que le Secrétaire général de la présidence de la République, sur hautes instructions du Chef de l’Etat, a instruit la mise sur pied d’une enquête mixte police-gendarmerie, certains suspects ont d’ores et déjà été appréhendés selon les dernières informations sur l’évolution de l’enquête précédemment relayées par Lebledparle.com. Des actions encore jugées insuffisantes par de nombreux camerounais à l’instar de ces manifestants de Washington qui ont choisi de faire davantage pression sur le gouvernement.

Pour approfondir :   Cameroun-Mexique : Trois joueurs convoqués seront absents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vendreid 3 fevrier

La revue de presse camerounaise du vendredi 3 février 2023

Actualités

Dieudonné Essomba : « les dénonciateurs et leurs fidèles troupeaux ont pris le coup dur infligé par Amougou Belinga et se tiennent désormais discrets »