in

Cameroun : La revue de presse du mardi 27 décembre 2022

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue de presse de ce 27 décembre 2022. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel des informations disponibles dans les kiosques ce jour.

Capture 7

Il faut investir 62 milliards de FCFA pour la transformation digitale du Cameroun, nous dit ce matin, Cameroon Tribune. Le journal bilingue national indique que le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire a signé un accord de prêt y relatif avec le directeur des opérations de la Banque mondiale vendredi dernier à Yaoundé. Le but visé ici, apprend-on, est d’atteindre la couverture internet de 70 % à l’horizon 2027.

L’Indépendant de Max Mpanjo parle de « l’adieu d’André Onana » à la sélection nationale du Cameroun. Selon notre confrère, le portier de l’Inter de Milan a pris cette décision le 23 décembre dernier dans un communiqué. Les jeux et enjeux de ce départ sont à lire en page 6 et 7 du journal.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du mercredi 30 août 2023

1,1 milliard de FCFA. C’est le montant du budget adopté par le Conseil municipal de Bikok pour l’exercice 2023. Leader Presse qui revient sur cette actualité ce matin renseigne que cette enveloppe permettra à la municipalité de poursuivre les chantiers engagés de la localité, un pôle de développement avec notamment un accent particulier sur les projets générateurs de revenus.

La commune de Yaoundé 6e quant à elle, a plafonné son budget 2023 à près de 3 milliards de FCFA. C’était en présence du préfet du département du Mfoundi, Emmanuel Mariel Djikdent, lors du conseil municipal consacré à l’examen du budget. L’information est complètement détaillée dans les colonnes du journal Mairies du Cameroun.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du mardi 16 février 2021

Le quotidien Le Jour donne la parole à Paul Djorwé, le nouveau président national du Mouvement pour la Défense de la République (MDR) qui évoque les chantiers entrepris.

Chers abonnés, merci d’avoir été des nôtres. À demain pour une nouvelle édition de votre revue de presse.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul Biya et Samuel Etoo

Jean Crépin Nyamsi : « L’équipe nationale appartient à l’État certes. Mais, Samuel Eto’o est le garant direct et immédiat de cette équipe»

Les joueuses de Guinness Super League au Cameroun

Ekodo Mveng : « La décision de ramener le salaire des footballeuses professionnelles frise une discrimination sexiste »