in

Assassinat de Martinez Zogo : Ferdinand Ngoh Ngoh donne l’évolution de l’enquête instruite par Paul Biya

Sept jours après la demande d’une ouverture d’enquête sur l’Assassinat de Martinez Zogo, le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun a produit un communiqué le jeudi 02 février 2023 pour donner des informations sur l’état d’avancement de l’enquête mené conjointement par le SED et la DGSN.

Biya Zogo

L’on apprend du communiqué que des personnes suspectées impliquées dans ce meurtre sont aux arrêts et que d’autres sont recherchés. « Les investigations menées dans ce cadre à ce jour ont permis l’arrestation de plusieurs personnes dont l’implication dans ce crime odieux est fortement suspectée. D’autres restes recherchés », indique le Minetat, SGPR.

il poursuit son communiqué en indiquant que les auditions continuent et que les procédures judiciaires qui s’en suivront vont permettre de circonscrire le degré d’implication des uns et des autres et d’établir l’identité de toutes les personnes mêlées à un titre ou un autre à l’assassinat de Martinez Zogo.

Le soutient du président à la profession de journaliste

Lebledparle.com lit également dans le communiqué que Paul Biya qui a prescrit l’enquête dit son soutien à la profession à laquelle appartenait MZ et promet d’aller jusqu’au bout des enquêtes déjà ouvertes ayant permis l’interpellation de plusieurs personnes. il exprime ses condoléances les plus attristées à la famille du Chef de chaine d’Amplitude FM.

Pour approfondir :   Elecam en conclave à Douala

Le SGPR indique que le Chef de l’Etat, « réaffirme sa détermination à continuer, avec le gouvernement, ainsi que les camerounaises et les camerounais de bonne volonté, son combat en faveur de la démocratie, des droits de l’homme, de la bonne gouvernance et du progrès ».

Réaction de Grégoire Owona, SGA du comité central du RDPC

La République est tenue et gérée. Si les assassins ont confondu vitesse et précipitation, le Garant de l’Etat du Cameroun lui, sait ce qu’il fait et où il va. RIP Martinez Zogo

Pour approfondir :   Les lignes directrices de la Conférence internationale de Brazzaville du 24 octobre 2020

Réaction de Jean Bruno Tagne

C’est tout ce qu’on demande. Que justice soit faite et que les citoyens en soient informés. Ce n’est pas bien compliqué, il me semble. Il y a des gens dont le sang ne coule pas sans conséquences.


One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

JM Nintcheu

Jean Michel Nintcheu : « L’assassinat de Martinez Zogo est un signe très inquiétant pour nos institutions en état de balbutiement »

lady ponce tenue de spectacle

Lady Ponce à ceux qui ont critiqué sa tenue de spectacle : « Je m’habille comme bon me semble »