in

La revue de presse camerounaise du mercredi 22 mai 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 22 mai 2024.

Revue Mbala

La présidentielle de 2025 fait la grande Une du journal de Georges Alain Boyomo en kiosque ce matin. Dans sa page 8, le journal propose la tribune de Jean-Calvin Aba’a Oyono, universitaire et expert en contentieux publics. Dans cet élément, ce dernier démonte point par point, la stratégie de l’establishment afin d’éviter l’alternance à la tête du pays. Ce qui fait titrer à Mutations en grande Une : « Présidentielle 2025 : La phobie du pouvoir ».

« Le Staff technique d’Eto’o suspendu par la CCA », écrit le journal L’Evènement en grande Une ce matin. Dans son développement, notre confrère indique que dans une décision rendue hier, la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun, ordonne la suspension immédiate des effets de la résolution n°1 de la session du Comité d’urgence de la Fecafoot du 08 mai 2024, relative à la nomination des membres de la structure d’encadrement de la sélection nationale masculine « A » du Cameroun.

« La dictature mortifère », c’est le titre que donne le journal de feu Pius Njawé à l’affaire qui oppose le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji au Parti camerounais pour la Réconciliation nationale (PCRN). Dans les colonnes de Le Messager, Jean Calvin Aba’a Oyono condamne l’attitude du Minat qui s’arroge le pouvoir de s’immiscer dans la vie interne d’un parti politique en autodésignant « un mandataire légal », à l’adresse d’Elecam.

Pour approfondir :   Amical Cameroun-Russie : Voici le 11 des Lions indomptables

En raison du manque de moyen financier et d’infrastructures sanitaires adéquates, de nombreuses femmes et jeunes filles de la région de l’Est ont du mal à avoir une hygiène menstruelle de qualité. Selon Echos Santé en kiosque ce matin, un atelier de plaidoyer pour l’intégration de la gestion de l’hygiène menstruelle dans les politiques publiques du Conseil Régional de l’Est a été organisé par KMERPAD avec l’appui de ses partenaires tels que, ONU FEMME, EFFECTIVE BASIC SERVICES et PERIOD POWER à Bertoua du 16 au 17 Mai 2024 sous la supervision de Reine Marceline Mamane, Délégué régional Minesec- Est. D’après Armand Anaba, Coordonateur terrain KMERPAD, la stigmatisation sociale autour des règles contribue à l’exclusion sociale et à la perte de dignité pour ces femmes et filles. Cette situation a un impact négatif sur leur santé mais surtout sur leur éducation. Bien plus le manque des produits d’hygiène menstruelle de qualité cause de conséquences néfastes sur la santé de femmes filles.

En sa page 3, La Voix du Consommateur fait savoir que 3500 jeunes, distributeurs du « Bôme François » seront bientôt au chômage. Le promoteur de ce baume, François Désiré Ekouma Ananga, « vient d’annoncer la suspension de la production dans son usine afin de mettre en place des processus de fabrication conformes aux normes les plus strictes recommandées par le Ministère de la santé publique », apprend-on dans le journal, qui ajoute que ce n’est qu’après l’obtention de l’Autorisation de mise sur le marché, que le produit sera de retour sur le marché. Sauf qu’il ne sera plus vendu à la criée, mais il va intégrer le circuit officiel et sera vendu en pharmacie.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du jeudi 23 novembre 2023

Le journal L’Economie annonce une bataille autour du contrôle de la compagnie aérienne privée camerounaise FlyZetJet. Suivant les explications du quotidien L’Economie contenues en page 3 de sa publication de ce mercredi 22 mai 2024, Christophe Semengue, fondateur de cette compagnie aérienne s’oppose à la résolution d’un conseil d’administration « controversé » tenu le 5 avril dernier qui le révoque de son poste de directeur général, non sans apporter des éclaircissements.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ndoki

Meurtres du 20 Mai à Belo : Michelle Ndoki accuse le Gouvernement de négligence

Benjamin Zebaze ABK 1

« Il existe bien un « péché originel » : La présence d’un espagnol à la tête de la Fecafoot », Benjamin Zebaze