in

La revue de presse camerounaise du vendredi 24 mai 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 24 mai 2024.

Revue Mbala

« Indépendance de la justice : Le Garde des Sceaux dit NON à la manipulation sur « Très Hautes Instructions » », c’est le titre qui fait la grande Une du journal Première Heure dans sa parution du jour. Dans son développement, notre confrère explique seul garant constitutionnel de l’indépendance du Pouvoir Judiciaire, Paul BIYA, a ainsi ramené à la mémoire de la chaîne judiciaire, le Serment. « Avec impartialité, conformément aux lois, règlements et coutumes du peuple camerounais, la justice doit être rendue sur l’ensemble du territoire national, sans crainte, ni faveur, ni rancune, dans la dignité et la loyauté, pour le bien du justiciable… Je les rassure (les magistrats) s’il en est besoin, de ce qu’en aucun cas et en aucune circonstance, le Président du Conseil Supérieur de la Magistrature ne saurait leur demander de violer la loi », écrit Première Heure.

Dans son édition en kiosque ce vendredi 24 mai 2024, le journal L’Economie dresse la liste des 38 entreprises qui risquent les sanctions du Minfi pour non publication de leurs résultats financiers. « Elles ont effet dépassé le délai de dépôt des déclarations statistiques et fiscales 2023 », peut-on lire.

A l’ouverture des travaux de la réunion des ministres des Mines de l’Organisation des Etats d’Afrique, Caraïbes et du Pacifique, placée sous le Haut patronage du président de la République, Paul Biya, le ministre par intérim des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Pr Fuh Calistus Gentry, a, ce 23 mai à Yaoundé, signé une convention avec l’ambassadeur-résident de l’UE, Jean-Marc Châtaignier. Le partenariat annonce une intention de travailler sur les minerais critiques, afin de développer la stratégie nationale du secteur minier. Le journal La Méteo en donne plus d’explication ce matin.

Pour approfondir :   Tribune : Les Tontinards ont trahi Maurice Kamto

Atanga Nji met Cabral Libii et Maurice Kamto en garde, qui Conspireraient pour la déstabilisation du Cameroun lors des prochaines échéances électorale, indique le journal de Dieudonné Mveng, InfoMatin. En effet, le ministre de l’Administration territoriale, dans un communiqué, ce 23 mai, avertit les acteurs politiques de l’opposition qui, via les réseaux sociaux et les médias, cherchent à mettre le chaos au Cameroun, lors de la présidentielle de 2025. Pour le Minat, les contrevenants seront traqués et traduits devant les juridictions.

Dans ses pages 2 et 3, Le Soir traite de la même actualité et fait savoir que le ministre de l’Administration Territoriale rappelle que seul le Chef de l’Etat incarne les institutions et donc, les acteurs politiques qui prétendent respecter les institutions doivent commencer par respecter celui qui les incarne en évitant de tenir à son endroit des propos désobligeants comme le fait un député aux abois, exclu récemment d’un parti politique. Dans un communiqué rendu public hier, « le Minat met en garde les acteurs politiques dans leur roublardise et attitude conspirationniste, qu’ils seront traqués où qu’ils se trouvent et traduits devant les instances judiciaires selon la gravité de leurs forfaits », apprend-on.

Pour approfondir :   Télécommunication : 7 mois après, MTN Cameroun devrait changer de Directeur Général

Conjoncture Economique ce matin parle de la braderie de terres à la Haute-Sanaga. Selon lui, l’affaire remonte au 12 décembre 2023 ; lorsque, via une correspondance signée par ses soins, le Ministre des Domaines, Henry Eyebe Ayissi accordait par dérogation spéciale, une parcelle d’une superficie de 400 000 hectares à Lyrebird Capital Company Limited (LCCL) pour la production industrielle du manioc. Dans une corresponde estampillée « Confidentiel Très Urgent », datant du 29 avril 2024, « le Mindcaf fait un rétropédalage incompréhensible où au préalable il voulait céder plus de la moitié de terres dudit département à une entreprise inexistante. Réputé proche du Palais d’Etoudi, la majorité des camerounais se demandent comment un homme qui vante à n’en point finir les vertus du Renouveau, a voulu brader par le truchement de l’entreprise Lyrebird Capital Company Limited représenté au Cameroun par Jean Baptiste Nganda, environ 400 000 hectares de terres dans l’arrondissement de Nanga-Eboko dont la Première dame, Chantal Biya ainsi que le SGPR, Ferdinand Ngoh Ngoh sont originaires ». Les détails à lire dans les colonnes de Conjoncture Economique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abbé Assiga Mvondo

Obala : Où est passé l’Abbé Julien Assiga Mvondo ? Déjà plusieurs jours sans signe de vie du prêtre

Kona

PCRN : Coup dur pour Kona, la Justice suspend son congrès prévu à Maroua