in

Jean-Pierre Bekolo appelle à la transformation de l’Afrique malade

Le cinéaste Jean-Pierre Bekolo exprime son point de vue sur la situation actuelle en Afrique, soulignant la nécessité de la transformation de l’Afrique pour guérir de ses maux. Il critique également le traitement médiatique de la situation au Gabon et évoque le rôle de la France dans la région.

Bekolo O

Le cinéaste Jean-Pierre Bekolo a partagé une déclaration sur sa page Facebook le 30 août 2023, exprimant ses réflexions sur la situation en Afrique et en particulier sur les récents événements de coups d’État. Dans sa publication, il aborde les points suivants :

Il exprime un intérêt particulier pour le rôle de Macron dans la situation actuelle. Il se demande qui pourrait jouer le rôle de la CEDEAO et d’Alassane Ouattara en Afrique Centrale, faisant probablement référence au rôle de la France dans la politique africaine. « C’est Macron qui m’intéresse dans tout ça. Qui sera sa CEDEAO et son Ouattara en Afrique Centrale? », s’interroge-t-il.

Il annonce la sortie prochaine de son livre le 22 septembre, où il développe l’idée que la transformation de l’Afrique est le seul projet viable à l’heure actuelle. Il critique les intellectuels, les élites et les dirigeants pour avoir trop souvent privilégié leur propre carrière au détriment de l’avancement de l’Afrique. « Ce qui se passe en Afrique avec les coups d’Etats confirme ce que j’exprime dans ce livre qui sort le 22 Septembre, la transformation de l’Afrique est le seul projet acceptable aujourd’hui les intellectuels, les élites et  ceux qui dirigent se sont trop contentés de faire carrière dans une Afrique inachevée. Il faut tout remettre en mouvement! L’Afrique malade doit guérir », ajoute le réalisateur.

Pour approfondir :   Pour avoir publié un article sur les propos de Macron sur le Cameroun, le journaliste Xavier Messè se dit menacé par des personnalités

Un coup d’état salutaire

Il accueille favorablement le coup d’État au Gabon, indiquant que cela illustre la nécessité de changement et de renouveau en Afrique. Il suggère que le continent est en train de changer de paradigme et que le monde doit en prendre acte. « Une bonne nouvelle ce matin! Franchement, comment ne pas être d’accord avec un coup d’Etat au Gabon? Le monde doit prendre acte, l’Afrique ne sera plus comme avant ! », poursuit-il.

Il critique les médias pour leur traitement de la situation au Gabon. Il remet en question la responsabilité de la coupure d’Internet, suggérant que le président sortant Ali Bongo pourrait être impliqué dans des manœuvres pour truquer les résultats des élections. Il évoque également le rôle de la France, notamment sa base militaire au Gabon. « Pourquoi les médias prennent des Africains pour des débiles? Ils disent que c’est le Gabon qui a coupé internet. Quel Gabon? C’est Ali Bongo président sortant qui a peur de son propre résultat et planifie de truquer les résultats. Macron lui le grand défenseur des élections en Afrique ne semble pas s’en ‘inquiéter… C’est vrai que la France a aussi une base militaire au Gabon, il faudra bien avoir un point de chute s’il faudra partir du Niger », martèle l’écrivain.

Pour approfondir :   Présidentielle en RDC : Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi se mettent ensemble après avoir quitté la première coalition de l’opposition

En résumé, la publication de Jean-Pierre Bekolo reflète son appel à une transformation profonde de l’Afrique pour surmonter ses problèmes et son scepticisme envers certains aspects de la politique et de la couverture médiatique dans la région.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rigo Song

Un observateur sportif analyse la liste des lions indomptables pour le match contre le Burundi

Onana Song

Siméon Roland Ekodo Mveng : « il faut encourager André Onana à faire la paix avec Song et Éto’o »