in

Un observateur sportif analyse la liste des lions indomptables pour le match contre le Burundi

Siméon Roland Ekodo Mveng, analyste politique et sportif, décrypte la liste des joueurs convoqués par Rigobert Song Bahanag pour affronter le Burundi le 12 septembre. Il souligne le mélange entre progression et expérience dans la sélection, tout en exprimant quelques réserves sur certaines convocations.

Rigo Song
Rigobert Song Bahanag, Manager sélectionneur des lions indomptables - DR

Dans une publication sur Facebook datée du 29 août 2023, Siméon Roland Ekodo Mveng, expert en politique, société et sport, offre son analyse détaillée de la liste des joueurs sélectionnés par Rigobert Song Bahanag pour le match contre le Burundi. Il souligne d’abord que cette liste est celle qui se rapproche le plus du mérite depuis que Rigobert Song est à la tête de la sélection. Elle combine une marge de progression prometteuse avec l’expérience, représentée notamment par des joueurs comme Aboubakar, Onana, Zambo et Choupo-Moting. D’autre part, des joueurs en forme actuellement, comme Njie Clinton, Kemen Olivier, Aboubakar et Mbeumo, ont également été convoqués. Siméon Roland Ekodo Mveng aborde ensuite les joueurs moins en vue, comme Gael Ondoa et Oum Gouet, qui ont néanmoins joué ces dernières semaines. Il évoque la possible stratégie du manager sélectionneur de leur offrir des matchs médiatisés pour les relancer en club et sur le marché des transferts. Il mentionne également Fabrice Ondoa, soulignant son expérience et sa CAN de 2017, malgré son absence de club actuel. Il suggère que Simon, joueur de Marseille, n’est pas titulaire, tandis qu’Ondoa est le seul à avoir le potentiel de mettre la pression sur Onana.

L’auteur évoque ensuite des remplacements possibles dans la liste, suggérant des joueurs en forme, comme Brice Ambina, Junior Dîna Ébimbé, Namasso ou Avom Arthur, le jeune prodige. Siméon Roland Ekodo Mveng apprécie l’écoute active du manager et son esprit de conciliation, notant qu’André Onana et François Régis Mughe ont été inclus suite aux demandes du public. Il exprime l’espoir qu’Onana fera preuve d’humilité envers ses aînés et ne causera pas de problèmes d’ambiance dans le groupe. Enfin, l’auteur conclut en mettant l’accent sur les attentes des fans camerounais et encourage les cadres de l’équipe, Aboubakar, Zambo Anguissa et Choupo-Moting, à prendre en charge le match contre le Burundi pour obtenir une qualification solide pour la prochaine Coupe du monde et même viser la victoire à la prochaine CAN. Siméon Roland Ekodo Mveng offre une analyse approfondie de la liste de sélection, prenant en compte les performances, l’expérience et les enjeux, tout en évoquant des scénarios possibles pour les joueurs concernés.

Lebledparle.com vous propose le texte intégral

Cette liste de Song Bahanag est celle qui se rapproche beaucoup plus du mérite depuis qu’il est à la tête de la sélection nationale. C’est un dosage entre bonne marge de progression et expérience d’une part ( Aboubakar, Onana, Zambo, Choupo) et performance de l’heure d’autre part ( Njie Clinton, Kemen Olivier, Aboubakar, Mbeumo).

Pour approfondir :   Célestin Djamen : « Le MRC fait des plans serrés lors des meeting pour donner l'impression qu'il y a des gens »

Après on peut discuter si l’on veut sur la convocation de trois « ndolè » Gael Ondoa et Oum Gouet qui malgré leur talent non éblouissant ont néanmoins joué les deux dernières  semaines. Il en est de même de la convocation à mon avis subjective du jeune Elliot Njongoué un joueur d’avenir néanmoins. Je crois que le manager en bon grand frère veut certainement leur offrir quelques matchs médiatisés pour les relancer en club et dans le marché des transferts.

Aussi, Fabrice Ondoa et ce malgré son expérience et sa CAN inoubliable de 2017 aurait pu ne pas figurer dans ce groupe parce qu’il est sans club actuellement. Sauf qu’à l’observation, le Jeune Simon qui évolue à Marseille et qui aurait pu être justiciable d’un appel pour ses bons matchs préparatifs de la saison n’est vraiment pas titulaire; Et que le champion d’Afrique 2017 Fabrice Ondoa est le seul; qui du haut de son audace et de son génie pourrait vraiment mettre la pression à André Onana et Épassy lui-même mitoyen et très limite dans les cages de la première division saoudienne en ce début de saison.

À la vérité également, Moumi Ngamaleu depuis la dernière CAN à la maison n’est plus très flamboyant en équipe nationale mais le coach le sait très solidaire dans l’effort défensif. Le coach aurait donc pu remplacer Gäel Ondoa, Moumi Ngamaleu et Oum Gouet par Brice Ambina qui est très en forme avec le club de Cape Town City en Afrique du Sud, par Junior Dîna Ébimbé de l’Eintracht de Francfort,par Namasso, ou par  le jeune prodige Avom Arthur meilleur joueur du dernier tournoi de la Francophonie.

En toute clairvoyance, et à  son crédit, on peut apprécier l’écoute active de rigo alias magnang ainsi que son esprit de conciliation aux demandes du public qui voulait majoritairement voir le gardien mancunien André  Onana  signer son retour dans la tanière ou le jeune surdoué et attaquant olympien François Régis Mughe figurer dans cette liste.

On espère qu’André Onana se fera humble devant ses aînés et parrains de la sélection. Et que pour l’ambiance fraternelle du groupe, le respect des coéquipiers et des services d’hôtellerie et de sécurité du Cameroun, il ne va pas exiger d’amener ses glacières d’eau distillée, ses gamelles de nourriture et son garde-corps de Manchester comme le faisait son père à une certaine époque. Je le dis au regard de certaines rumeurs sur ses conditions de retour (qu’il aurait demandé une sécurité spéciale au ministre selon des indiscrétions non validées).

Pour approfondir :   Oumar Gonzalez affirme qu'il a refusé de s'excuser auprès des supporters des Lions indomptables après sa bourde à la CAN 2023 (Vidéo)

Bien plus, l’entraîneur gagnerait à trouver également comme remplaçant un autre avant-centre de pointe comme Cédric Bikoué Embolo qui est très adroit et en jambes et qui pourrait pallier une fatigue d’Aboubakar Vincent.

Je suis plutôt surpris par la non convocation de Faï Collins qui n’a presque pas fait de mauvais match avec les lions. Kundé Malong aussi m’a semblé  très performant au dernier  match amical même si son baptême osé à l’entrée  de la surface fût partiellement l’origine du but mexicain. Je l’aurais  donc préféré à Oum Gouet sans rancune.

Martin Hongla pour sa part, et même s’il est absent pour cette édition devrait dorénavant être appelé comme défenseur central en raison de sa conversion réussie à ce poste et de sa belle lecture de jeu.

Au demeurant et s’ils veulent vraiment entrer dans l’histoire du football Camerounais, les cadres Aboubakar Vincent Paté, Franck Zambo Anguissa et Éric Maxime Choupo Moting du haut de leur talent indiscutable devraient « acheter » ce match. C’est-à-dire le prendre à leur compte personnel  et nous qualifier haut la main contre le Burundi et même dans le groupe très jouable des éliminatoires de la prochaine Coupe du monde. Pourquoi pas aller remporter la future CAN chez la belle-famille ivoirienne avec cette équipe  de rêve qui est déjà venue à bout du Brésil.

Qu’ils mesurent les attentes des camerounais, les intrigues des chanteurs du zouglou et surtout la déception  du grand public s’ils ne sortent pas victorieux au stade Omnisports Arena de Garoua Roum dé Adja le 12 septembre prochain.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ali Bongo

Réactions internationales au coup d’État au Gabon : France, Chine et Russie expriment leurs positions

Bekolo O

Jean-Pierre Bekolo appelle à la transformation de l’Afrique malade