in

Jean Crépin Nyamsi : « Samuel Eto’o a donné une leçon de stratégie pour gagner une élection au Cameroun »

Dans une publication sur Facebook, le mercredi 12 avril 2023, l’ancien candidat à la présidence de la Fecafoot rend un hommage à l’actuel président de la Fecafoot, Samuel Eto’o, comme l’a constaté, Lebledparle.com.

Samuel Etoo Jean crepin nyamsi fecafoot

Celui qui a rallié la candidature de Samuel Eto’o à la dernière minute, pense que Samuel Eto’o est un stratège en matière d’élection, surtout pour la gagner. « Samuel Eto’o a donné une leçon de stratégie pour gagner une élection au Cameroun et il a montré qu’il pouvait gagner et il a gagné 80% du gouvernement de Paul Biya », écrit Jean Crépin Soter Nyamsi.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la tribune hommage à Samuel Eto’o

Rendons un hommage bien mérité ce matin au Président de la Fécafoot, Samuel Eto’o.

11 décembre 2021, il devient le plus jeune Président élu à la Présidence de la Fécafoot.

Pour y arriver, le candidat Samuel Eto’o a été sur tous les fronts sur le terrain. Il savait qu’il avait en face de lui, le candidat principal du parti au pouvoir.

Il n’a négligé aucun détail avant et pendant l’élection. Il avait déjà faire rallier les autres candidats à sa cause pour éviter la perte des voix.

Il m’a dit le 08 décembre et je cite: Président, je viens de gagner les élections de la Fécafoot avec ton ralliement à ma candidature et j’ai rétorqué en lui disant ceci et devant les journalistes présents ce jour:  » Chers journalistes, je siffle ici,  la fin du match en faisant de Samuel Eto’o, le prochain Président de la Fécafoot ».

Contrairement aux réflexions rétrogrades de certains compatriotes, croyez-moi, il fallait un gain de courage, d’audace et une très bonne stratégie de communication pour battre le candidat sortant, le Président Seydou Mbombo Njoya.

Samuel Eto’o n’a pas eu de passe-droit. Il a mérité sa victoire.

Candidat moi-même, j’ai reçu énormément la pression de certaines autorités de mon pays pour soutenir un candidat sortant-entrant parce qu’il était le choix du gouvernement. Vous comprenez donc que Samuel n’était pas le candidat de certains membres du gouvernement ?

Je suis un électron libre et je fonctionne avec ma conscience et mes idées. Je ne cède jamais à la pression et je ne recule devant rien.

Pour approfondir :   Ambroise Kom : « le régime qui gère notre pays a de bonnes raisons de se méfier de la diaspora »

Vous pouvez contester la gestion de Samuel Eto’o, il faut tout de même reconnaître qu’il a gagné là où tout le monde le voyait perdre.

Même le Président Abdouraman Hamadou avait déclaré ici qu’il avait déconseillé Samuel Eto’o de se présenter parce qu’il ne pouvait pas gagner la machine en place.

Samuel Eto’o a donné une leçon de stratégie pour gagner une élection au Cameroun et il a montré qu’il pouvait gagner et il a gagné 80% du gouvernement de Paul Biya.

Il déclarait encore lors de son passage sur Canal 2 par rapport au mandant de 7 ans s’il avait peur de perdre les prochaines élections et il a répondu ceci au journaliste Tongue et je cite :  » Je sais comment gagner et si je suis candidat, je gagnerai parce que je sais comment on gagne. »

15 mois presque à la tête de la Fécafoot, Samuel Eto’o reste et demeure l’actualité du pays. Il a relayé le gouvernement et les hommes politiques de l’opposition au second plan.

Il a confisqué l’actualité du Cameroun et donne les orientations de ce qu’il faut faire en déclarant ceci avant le départ du Cameroun pour la coupe du Monde dans un restaurant à Yaoundé et je cite: « j’écris mon histoire et ils  commentent. Ils vont commenter et commenter jusqu’à la fin »

En clair Samuel Eto’o n’est pas stupide comme certaines personnes pensent. Ce gars est très stratégique et il est devenu un élément craintif actuellement au Cameroun.

Il a reçu à mettre en accord les militants cadres du RDPC et les militants cadres d’un certain parti politique de l’opposition pour former un bloc de non-violence entre eux.

Pour approfondir :   Lions indomptables - CDM 2018: La liste des 23 pour le match contre la Zambie dévoilée par Hugo Broos

Samuel Eto’o est devenu l’adversaire du RDPC dont-on dit qu’il est militant et ennemi d’un parti de l’opposition parce qu’il a apporté son soutien au Président Paul Biya en 2018.

Allons donc comprendre comment l’homme est devenu un adversaire de tous et pour tous. Ils ont peur de quoi et pour quoi?

Samuel Eto’o est de nos jours, l’homme qui continue de faire l’actualité du Cameroun. Aucun buzz ne marche pour le moment.

Être leader dans un pays comme le Cameroun avec un parti qui contrôle tout, il faut le faire. Certains ministres n’arrivent toujours pas a comprendre comment ils ont perdu les élections présidentielles de la Fécafoot alors qu’ils contrôlent le système électoral du pays?

Juste pour vous dire qu’il est possible de gagner ce parti au pouvoir avec une volonté ferme de vouloir y arriver. Pour y arriver, il va falloir un homme stratège.

Ce 11 décembre dans la salle de l’hôtel Mont Fébé, vous avez vu un Samuel Eto’o contestataire et méthodique. Un Nyamsi Mongue très prolixe dans sa prise de parole juridique pour défendre Samuel Eto’o.

La machine était bien préparée pour faire perdre cette élection à Samuel Eto’o.

Je termine pour vous dire, personne n’a donné la Présidence de la Fécafoot à Samuel Eto’o. Il a cherché et voulait cette présidence et il a donné comme un guerrier pour y arriver.

Si nous voulons arriver en 2025, nous savons ce qui nous reste à faire pour battre le RDPC.

Dr Jean Crépin Soter Nyamsi

Allié fidèle et loyal du Président Samuel Eto’o

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Celestin D Info TV

Célestin Djamen : « maudits soient ceux qui pensent le Cameroun sous le prisme de la communauté »

Onana Andre

[Tribune] Les 15 choses à savoir sur André Onana