in

Hervé Emmanuel Nkom : « Les tirs entendus à Bamenda lors de la visite du Premier ministre n’étaient pas ceux des séparatistes »

hervexx emmanuel nkom 1

Le banquier à la retraite et membre du bureau politique du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) rejette les informations faisant état de ce que le Premier ministre aurait été attaqué par des séparatistes dans la région du Nord-ouest. Pour lui, les tirs entendus mardi 6 octobre à Bamenda étaient juste des « tirs de sécurité ».

hervexx emmanuel nkom 1
Hervé Emmanuel Nkom (c) Droits réservés

En visite à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-ouest mardi 5 octobre dernier, le Premier ministre a été accueilli par des tirs attribués aux séparatistes qui dictent la loi dans cette partie du pays depuis plus de 5 ans.

Pour Emmanuel Nkom, « les tirs entendus à Matazem dans la région du Nord étaient des tirs de sécurité et non ceux des séparatistes. Toute la situation était sur contrôle, certains ont fait croire qu’il n’était plus à Bamenda c’est faux, c’est de la manipulation », justifie le militant du RDPC.

Pour approfondir :   Média : AFRICA 24 en difficulté financière face à des clients

Poursuivant, l’homme politique soutient que la visite de Joseph Dion Ngute dans cette région vise à montrer que « le Cameroun est un et indivisible ». Que c’est « la paix que nous ne voulons pas dans le mensonge. Sa visite a été un moment de franchise, d’humilité tout en restant ferme sur les instructions de l’État. Dialogue oui mais assassinat et terrorisme non », indique-t-il.

Parti de Yaoundé mardi 5 octobre, le Premier ministre Joseph Dion Ngute se trouvait à Matazem, dans la région anglophone du Nord-Ouest, où il tenait un meeting. Mais la réunion a été interrompue par des détonations.

Pour approfondir :   Défilé du 20 mai : des effigies de Paul Biya seront les seules admises à Yaoundé

La scène de panique est filmée par les télévisions présentes. Le Premier ministre, protégé par les éléments du Bataillon d’intervention rapide, est exfiltré et embarqué dans son véhicule. Direction : Bamenda, à une quinzaine de kilomètres de là.

Il n’est pas possible de dire si les tirs entendus visaient le Premier ministre. Aucune explication officielle n’a été donnée par Yaoundé.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ngadeu Michael

Michael Ngadeu fait une promesse au peuple de Douala avant Cameroun-Mozambique

Bbadji

Joseph Dion Ngute promet la reprise des travaux de la route Bamenda-Babadjou