in

Michael Ngadeu fait une promesse au peuple de Douala avant Cameroun-Mozambique

Ngadeu Michael

Le Cameroun affronte le Mozambique vendredi dans le cadre de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. La rencontre va se dérouler vendredi prochain au stade de Japoma. A 48H de cet échéance, Ngadeu promet la « victoire » et de la « joie » au public de Douala.

Ngadeu Michael
Michael Ngadeu (c) Droits réservés

Le défenseur camerounais a répondu aux questions de la presse à 48H de Cameroun-Mozambique. Lebledparle Sport vous propose ci-dessous, l’intégralité de sa conférence de presse. 

« Nous ne sommes qu’à 3 jours je crois, comme à l’accoutumée, ça se passe bien, les choses se passent très bien ici. Il y a une ambiance assez délétère, nous sommes tous heureux, les choses se passent super bien. Les joueurs sont tous motivés, nous savons ce qui nous a amené ici, donc chacun se prépare fa e à cette échéance-là. »

C’est un match important qui vous attend

« C’est une qualification pour une coupe du monde, nous avons l’obligation de prendre les 6 points, pour pouvoir talonner nos rivaux directs, la Côte d’Ivoire. Donc, nous savons combien est important ce match non seulement pour nous, mais également pour le peuple camerounais. »

Quel message avez-vous à l’endroit du peuple camerounais ?

« Nous leur promettons la victoire pour le match ici à domicile et pourquoi pas pour le match retour. Nous leurs demandons de rester mobiliser derrière nous, de venir massivement nous galvaniser ici. »

Pour le premier match des lions à Japoma, comment vous sentez-vous ?

« C’est vrai que l’équipe nationale n’a jamais joué à Douala devant ce public, se serait pour nous un très grand plaisir et une très grande fierté également pour le peuple de Douala, nous devons leurs donner cette joie et cette satisfaction qu’ils attendent. »

Entre coéquipiers, quel est le discours ?

« Très honnêtement, chacun reste concentré, on n’en parle pas beaucoup. Ce n’est pas qu’on ne prend pas ça au sérieux, mais tout un chacun a sa façon à lui de se concentrer, d’aborder ce match. Mais il est mieux pour nous de rigoler, de parler d’autres choses que de rester à parler du match. Je crois que c’est à la veille du match que nous aurons à mieux discuter, à voir comment nous avons faire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boko Haram2

Financement du terrorisme : En 5 ans, les mouvements financiers suspects d’une valeur de 93 milliards de FCFA ont été détectés au Cameroun

hervexx emmanuel nkom 1

Hervé Emmanuel Nkom : « Les tirs entendus à Bamenda lors de la visite du Premier ministre n’étaient pas ceux des séparatistes »