in ,

Edmond Biloa : « Même si André Onana revient, on lui dira de jouer le ballon sur le côté »

Pour l’homme politique, le football camerounais est victime d’un mal profond et le retour d’André Onana ne saurait résoudre tous les problèmes.

Sans titre 1 edmond biloa

Pour l’homme politique, le football camerounais est victime d’un mal profond et le retour d’André Onana ne saurait résoudre tous les problèmes.

Sur le plateau de Canal presse ce dimanche, André Onana était au centre des débats. Autour d’Albertine Bitjaga, les panélistes ont analysé la lettre du ministre des Sports à l’Inter Milan pour demander la libération du gardien camerounais pour les prochains matchs internationaux. Edmond Biloa n’est pas en phase avec la démarche de Narcisse Mouelle Kombi. « Je ne comprends pas pourquoi le ministre a adressé une correspondance à l’Inter Milan. Je crois qu’en privé, le ministre aurait pu s’adresser à un compatriote, comme André Onana en lui disant, cher compatriote, mon fils, André Onana pouvait être son fils comme il pouvait être le fils de certains d’entre nous sur ce plateau, le Cameroun a besoin de toi. Mais ce genre de conversation, on n’a pas besoin de les publier », a commenté l’enseignant d’université.

Pour approfondir :   Pierre Mila Assoute : « Paul BIYA est le seul gage de la stabilité actuelle de notre pays »

Rigobert Song prend cher

Edmond Biloa pense comme beaucoup de Camerounais, que les Lions indomptables version Rigobert Song manquent de tranchant. « Quand on voit l’équipe de Rigobert Song jouer on a envie de s’arracher les cheveux (…) Ce n’est pas certain qu’on puisse battre le Burundi. »

Selon lui, le retour d’Onana qui se profile à l’horizon ne saurait résoudre tous les soucis de la sélection nationale. « Le football camerounais ne va dans aucune direction. Le problème du Cameroun n’est pas André Onana. Et même si Onana revient, vous lui diriez de relancer par les côtés. Alors que dans le football moderne on ne relance pas par les côtés. Le goal est le libero. Quand vous voyez le goal de Manchester City il joue comme un libero », explique-t-il.

Pour approfondir :   Marc Brys fulmine contre Eto’o : « Je n’ai jamais vu ça »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nexttel tic mag

Nexttel Cameroun : le milliardaire Baba Danpullo abandonné par ses partenaires vietnamiens

C Beyala

Calixthe Beyala persiste et signe : « Ma conscience n’est pas achetable ; Amougou Belinga est le commanditaire du meurtre de Martinez Zogo »