in ,

CAN 2024 : Patrice Motsepe se lâche «L’accident qui s’est produit au Cameroun aurait pu être évité »

S’exprimant ce 12 janvier à la veille du lancement de la biennale du football africain en Côte d’Ivoire, le président de la CAF s’est dit rassuré par les dispositions prises par le pays organisateur en regrettant l’incident survenu lors de la CAN au Cameroun.

moutsepe

Souvenirs d’Olembé

Devant la presse ce 12 janvier, le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, a livré ses impressions sur la CAN 2023. Il se dit globalement  confiant que la prochaine Coupe d’ Afrique des Nations en Côte d’ Ivoire ne connaitra pas la tragédie d’Olembé « Je suis satisfait que les mesures appropriées aient été prises pour éviter complètement l’expérience douloureuse que nous avons eue au Cameroun », a confié  Patrice Motsepe ce 12 janvier 2024. En effet, huit personnes avaient trouvé la mort et de dizaine d’autres blessées à au Stade d’Olembé à  la suite d’une bousculade. C’était avant le match des huitièmes de finale entre le Cameroun et les Comores.

« L’accident qui s’est produit au Cameroun aurait pu être évité », reconnait le Président de la CAF. « Tant que je serai président, que je sache ou pas, que je sois conscient ou pas, je devrai finalement assumer la responsabilité de tout ce qui se passe », a-t-il ajouté.

Pour approfondir :   Salons de coiffure : Les cheveux des clients trafiqués et utilisés dans des pratiques d'envoûtement ?

Lebledparle.com a appris que le gouvernement ivoirien a investi environ 1,5 milliard de dollars pour améliorer les infrastructures de la CAN 2023. Cela comprend la construction du stade olympique Ebimpe d’une capacité de 60 000 places, à la périphérie nord d’Abidjan. Il  accueillera le match d’ouverture ce samedi ainsi que la finale du 11 février. Pendant le mois que durera le tournoi, quelque 17 000 policiers et soldats seront déployés pour assurer la sécurité.

Le tournoi, qui accueillera 24 équipes, verra des matches se dérouler dans six stades de cinq villes, avec deux lieux à Abidjan et d’autres dans les villes de Yamoussoukro, Bouaké, San Pedro et Korhogo. Ce sera la deuxième CAN pour pays d’Alassane Ouattara après celle de 1984.

Pour approfondir :   Trabzonspor jette son dévolu sur Jean-Charles Castelletto, le FC Nantes fixe son prix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

77777623 56502333

La croissance économique mondiale ralentira à 2,4% en 2024, selon l’ONU

Choupo Mouting

CAN 2023 : En cas d’un forfait d’Aboubakar, Choupo Moting en renfort ?