in ,

Affaire Bopda : Jean-Bruno Tagne rejette la faute sur les parents des victimes

L’affaire Hervé Bopda n’a pas laissé le journaliste Jean Bruno Tagne indifférent. Dans une sortie sur son compte officiel, il affirme que la faute revient principalement aux parents des victimes.

Tagne Jean Bruno

La position de Jean Bruno Tagne

Dans une publication rageuse et laconique sur son compte officiel Facebook, Jean Bruno Tagne s’est exprimé sur l’affaire Hervé Bopda, le présumé prédateur sexuel. Sans la moindre complaisance pour les victimes il pointe les responsabilités dans les cas d’abus effroyables révélés par N’Zui manto. « Tant qu’on n’expliquera pas à nos filles (et même à nos garçons) que le seul moyen d’avoir de l’argent, d’avoir un iPhone 15, de fréquenter les grands restaurants, de boire le champagne, c’est de travailler; eh bien les prédateurs en profiteront toujours. », prévient Jean Bruno Tagne dans la publication consultée par Lebledparle.com. Pour lui, l’appât de l’argent est redoutable.

Pour approfondir :   Crise anglophone : Un autre élément du Bir aurait été tué à coups de machettes

Et à ce titre les parents doivent jouer pleinement leur rôle pour empêcher que leurs enfants ne tombent dans des pièges similaires, s’ils sont avérés. « Expliquons à nos enfants que leurs modèles ne peuvent pas être des jeunes gens oisifs, incultes, analphabètes, mal élevés, dont le seul mérite est d’envahir les réseaux sociaux à longueur de journées pour exhiber une plastique artificielle chargées de filtres trompeurs », a tranché le journaliste. A noter qu’Hervé Bopda est accusé de viol en série, de pédophilie et autres pratiques homosexuels. Le mis en cause est monté au créneau et a porté plainte pour diffamation.

Pour approfondir :   Réseaux sociaux : Nji Ibrahim Mouiché fait la morale à Mathias Éric Owona Nguini 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revue de presse

La revue de presse camerounaise du jeudi 25 janvier 2024

Aissa Njayou

Affaire Bopda – Aïssa Njayou : « Normalement ils devraient déjà tous être arrêtés »