in

Cameroun : La revue de presse du vendredi 20 janvier 2023

Très chers bonjour et merci de vous connecter à nous une fois de plus ce matin pour lire votre revue quotidienne de la presse. Comme tous les matins retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations disponibles dans les kiosques ce jour.

Capture 7

On lance ce marathon ce matin avec la « disparition » du journaliste Martinez Zogo qui continue de créer la confusion totale au sein de la presse camerounaise. Le Chef de la chaîne de radio urbaine Amplitude FM, et émettant de Yaoundé la capitale politique du Cameroun, aurait été kidnappé dans la soirée du mardi 17 janvier 2023, au sortir de son bureau. Le PDG du Groupe La Météo, Dieudonné Mveng en sa qualité de doyen de la corporation appelle au kiosque, radios et télés morts dès ce lundi sur l’ensemble du territoire national. C’est à lire dans InfoMatin de ce matin.

En attendant de retrouver Martinez Zogo, les données de la loi de finances 2023 de l’État du Cameroun, indiquent, selon Émergence que le pays devrait afficher un ratio de soutenabilité de la masse salariale des agents publics de 35,64% au cours de l’année courante. Si elle venait à se réaliser en fin d’exercice budgétaire, lit-on, cette performance rapprocherait ainsi le Cameroun du maximum de 35% admis sur cet indicateur, dans le cadre des critères de surveillance multilatérale dans la zone Cemac.

On parle de croissance économique dans les colonnes de l’Économie. Le journal de Thierry Ekouti, citant lui-même le 26e rapport «Annual Global CEO Survey» de PWC paru lundi dernier, indique que des dirigeants d’entreprises en en Afrique francophone s’apprêtent à faire face à des conditions difficiles cette année. Pour autant, ils demeurent nettement plus confiants que leurs pairs au niveau mondial sur le long terme, selon une prise de température périodique réalisée par le cabinet PWC. Les pénuries énergétiques, goulets d’étranglements, renchérissement et manque de main-d’œuvre, sont quelque peu, des difficultés auxquels ils seront confrontés. Pour faire face à ces défis, les timoniers comptent investir prioritairement dans les nouvelles technologies, puis dans les forces de travail. Deux bons tiers des répondants craignent en effet que les difficultés de recrutement pèsent sur la rentabilité au cours de la prochaine décennie.

Le quotidien Mutations en kiosque ce matin fait une sorte d’évaluation du statut spécial accordé aux régions anglophones au terme du grand dialogue national. Selon Agbor Balla cette recommandation est un écran de fumée à l’épreuve des faits.

C’est ici, chers abonnés, que prend fin cette revue de presse ce matin. Merci d’avoir été des nôtres. À lundi pour une revue de presse plus dense.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

modeste mbami 2

Deuil: la dépouille de Modeste Mbami est arrivée à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen

Nkeor

Fridolin Nké : « Conjurons une citoyenneté camerounaise enrichie de nos richesses culturelles »