in

Cameroun : La revue de presse de ce mercredi 5 août 2020

Le 5 aout 2020

Très chers abonnés, comme tous les matins, lebledparle.com vous sert votre revue de presse quotidienne. Ce mercredi, l’actualité en parue en kiosque parle du conflit à l’ART, de la loi portant organisation de l’activité culturelle au Cameroun et même des à côté du coronavirus.


Le 5 aout 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Notre aventure ce matin s’ouvre avec l’hebdomadaire Prospective Nouvelle. Le journal d’informations générales nous apprend ce matin que les pôles théâtre, Contes et poésies, Danse, Arts plastiques sont allés transmettre au ministre des Arts et de la Culture, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, leur motion de soutien au président de la République à la suite de la promulgation de la loi « révolutionnaire qui ouvre les espérances plurielles ».

La Voix des jeunes de Georgette Etoa revient sur le conflit au sein de l’Agence de Régulation des Télécommunications. Parlant de « copinage et filouterie » dans cette institution, notre confrère fait savoir que la nouvelle Présidente du Conseil d’Administration, Justine Diffo qui « enchaine les faux pas » depuis sa nomination à ce poste, a été mise à nu. « Après le scandale de recrutement au sein de l’ART, la femme ambitieuse se trouve une fois de plus au milieu d’une affaire douteuse », indique notre confrère qui précise que cette affaire n’est nulle autre qu’un « frauduleux recrutements à la BEAC et dans une grande école ». Les détails sont à lire en 4 de La Voix des Jeunes.

« Regard tourné vers Etoudi ». C’est le titre qui barre la Une du journal du comité central du RDPC, L’Action. L’hebdomadaire de Jean Nkuété nous plonge ce matin dans les enjeux de la réunion du Conseil supérieur de la Magistrature qui se tiendra le 10 août 2020 à 12 h, dans la salle des Conseils du Palais de l’Unité.

L’Économie de ce jour fait l’économie de la pandémie du Covid-19 dans la zone Cemac. Revenant sur la réunion du comité Inter-État de l’Union des États de l’Afrique centrale, tenue le 4 aout 2020 à Yaoundé, notre confrère évalue sur la situation sanitaire et ses conséquences sur les économies de la sous-région. Le compte rendu de cette assise est à retrouver en page 2 du journal de Thierry Ekoutti.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du lundi 1er mars 2021

Une autre affaire, et non des moindres, c’est celle qui oppose le journaliste Sismondi Barlev Bitjocka au ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi. Réalités Plus qui évoque ce sujet dans ses colonnes ce matin parle des « montages en sorcellerie de Sismondi Barlev Bitjocka pour salir Sadi ». Dans son éditorial sur sa Radio RIS FM à Yaoundé, rappelle le journal, « Sismondi Balev Bitjocka a déclaré que le ministre de la Communication a perçu 8 milliards de FCFA pour lutter contre covid 19. Invité au Cabinet du Mincom pour bien expliquer ces chiffres imaginaires Sismondi a violenté René Sadi en criant sur sa tête et partout dans son bureau. Pris par la Police pour être entendu il ment partout qu’il a été mis à nu. Sorcellerie en plein jour contre René Sadi ! Ce qui se passe autour du ministre de la Communication n’est pas loin d’une affaire de sorcellerie bien tissée pour troubler René Emmanuel Sadi. Chef de chaine de RIS FM à Yaoundé, Sismondi Barlev Bitjocka a déclaré dans son éditorial que le ministre de la Communication a perçu 8 milliards de francs pour mener le combat contre covid 19. Le lundi 3 août 2020, il est invité par le Mincom pour venir expliquer les origines de ces chiffres inconnus au Mincom », lit-on.

Dans le prolongement de cette information, Essingan de Marie-Robert Eloundou estime que « des officiers à la solde du ministre de la Santé, Manaouda Malachie ont entrepris d’entrainer le ministre de la Communication et d’autres membres du gouvernement dans le bourbier des soupçons de détournements des derniers publics ». Et à Essinga de titrer « Boulet de canulars contre René Sadi ».

On reste au Minsanté avec Mutations. Dans sa livraison de ce jour, on apprend que les médecins fonctionnaires du Cameroun qui avaient annoncé un mouvement d’humeur suite au retrait de la prime « technicité agent technique » de leur salaire, sont revenus à de meilleurs sentiments au terme d’une réunion de crise tenue le 4 aout 2020 à Yaoundé avec le patron de la Santé. Les principales résolutions issues de ces travaux sont contenues dans les colonnes du quotidien Mutations paru en kiosque ce matin.

Le trihebdomadaire de Guibaï Gatama, L’œil du Sahel est en kiosque ce mercredi et renseigne que les populations de Guetchewe boudent le don présidentiel dans le département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord.  

Parlant des élections régionales, le quotidien à capitaux publics écrit : « ça s’annonce ». À en croire le journal, les concertations de plus en plus régulières des chefs traditionnels avec les élites de l’administration centrale du MINAT, la mobilisation des autorités administratives en vue de clarifier des situations litigieuses à la tête de certaines chefferies, le recensement des conseillers municipaux dans les antennes communales d’Elecam, sont entre autres, des signent qui indiquent que la mise en place de ces collectivités territoriales décentralisées est imminente.  

C’est ici que prend fin cette aventure. Bonne journée !

 

{module Revue de presse sponsor}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Popaul Camer

Cameroun : Paul Biya reporte la réunion du Conseil supérieur de la Magistrature

Jean Lambert et Sismondi

Répartition des fonds du Covid-19 : Jean Lambert Nang s’en prend violemment à Sismondi Barlev Bidjocka