in , ,

Cameroun contre Gambie « Des supporters criaient déjà au revoir Cameroun » dans le stade

Alors que la Gambie enchainait des réponses offensives contre les assauts des lions indomptables, le public est devenu très hostile selon de nombreuses personnes qui ont couvert la rencontre.

Koudou
Koudou pendant le match contre la Gambie (c) NWTV

Supporters hostiles

Patrick Mboma l’a relevé dans son commentaire ce 23 janvier sur New World TV. Les supporters de la Gambie étaient très nombreux durant la rencontre entre les Lions indomptables et les Scorpions de la Gambie. Le public important hurlait des moqueries contre les joueurs camerounais à chaque prise de balle ; surtout après qu’Ebrima Colley a condamné le Cameroun à la 85e minute par un deuxième but qui condamnait le Cameroun. Le pays avait absolument besoin d’une victoire pour passer. Convaincus que c’était la fin pour le Cameroun, des supporters camerounais retournaient la veste en soutenant la Gambie selon Patrick Mboma. On a d’ailleurs vu des drapeaux ivoiriens flotter dans les airs après les réalisations de la Gambie dans cette rencontre. Le pays de Didier Drogba espérait une victoire de la Gambie pour passer après l’humiliation reçue de la Guinée équatoriale.

Pour approfondir :   Haman Mana à Samuel Eto’o : « Pour faire avancer notre pays, on a besoin de jeunes irrespectueux comme toi »

L’influenceur camerounais Randy Guine confie d’ailleurs que les supporters hostiles au Cameroun chantaient déjà « au revoir au Cameroun » a appris Lebledparle.com, avant que les poulains de Rigobert Song ne s’offre l’égalisation sur une frappe déviée par la défense Gambienne vers leurs propres filets et le coup de tête magistral de Christropher Wooh qui est venu mettre fin aux espoirs de la Gambie dans le courant de cette rencontre.


One Comment

Leave a Reply
  1. Malgré la victoire du Cameroun sur la Gambie, il n’en demeure pas moins vrai que non seulement le jeu des joueurs camerounais est non convaincant pour une compétition comme celle-ci, mais en plus la composition des acteurs devants défendre les couleurs du pays est irréaliste et même déraisonnable depuis le début de la compétition, au vue de l’enjeu de chaque match. On dirait que le sélectionneur ne comprend rien; sinon lui seul veut se faire sa propre équipe de compétiteurs camerounais et nie de ce fait les attentes des camerounais. Pour ma part, les matchs de chaque 8e de finale ne sont plus des essais guidés par des calculs irréalistes et une philosophie de « reconstruction » de l’équipe du Cameroun. Il s’agit de mettre sur le terrain du jeu des compétiteurs que les camerounais connaissent aguerris et qui ont l’esprit du lion du football à l’instar de Roger MILLA, de Samuel ETO’O, de MBOMA, de Karl TOKO EKAMBI, de NOUHOU NTOLO, de Christopher WOOH, de GONZALES, de ABOUBAKAR, de MOUMBAGNA, de André ONANA, de MOUKOUDI, de NKOUDOU; des joueurs éveillés, qui bougent, qui se donnent, qui défendent et qui sont activement ambitieux sur le terrain. Car, il s’agit vaincre et désormais seulement vaincre si on veut garder la trame de l’histoire. Les joueurs comme ANGUISSA sont à rééduquer s’il pense être encore utile ou à éviter sans sentimentalisme: C’EST DÉSORMAIS QUESTION D’HONNEUR COMME TOUJOURS. La coupe là nous a trop longtemps échappée… Alors, QUE LE SÉLECTIONNEUR ET MANAGEUR Rigobert SONG arrête d’être toujours dans les nuages du rêve que lui seul a et veut réaliser… LE CAMEROUN C’EST LE CAMEROUN, L’ÉGYPTE, LE SÉNÉGAL, LA CÔTE D’IVOIRE, LE NIGÉRIA ET LES AUTRES PAYS QUI VEULENT SE POSITIONNER LÀ, LE SAVENT. BON VENT À NOS LIONS INDOMPTABLES: « ALLEZ LES LIONS INDOMPTABLES DU CAMEROUN !!!! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cHRITOPHER WOOH

Christopher Wooh : « on a prouvé que le lion ne dort pas »

Fabrice Ondoa Lions 2

« Il n’y a pas eu d’altercation entre André Onana et Eto’o » Patrick Mboma explique la titularisation de Fabrice Ondoa