in

Calixthe Beyala à Achille Mbembé : « vous n’avez aucune connaissance du panafricanisme »

La femme de littérature a fait cette déclaration sur son compte Facebook, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Beyala Mbembe
Calixthe Beyala et Achille Mbembé - collage photo

L’écrivaine a réagi à la sortie d’Achille Mbembé par rapport au putsch au Niger. La femme de culture estime que l’intellectuel ne connait pas le panafricanisme. « Monsieur le professeur votre texte démontre à souhait que vous n’avez aucune connaissance du panafricanisme.  C’est une faute professionnelle par vous commise que vous confondiez le panafricanisme des Réseaux sociaux avec le travail extraordinaire porté des hommes et des femmes d’exception comme le professeur Coovi Gomez, Omountoundé ou Aminata Traoré, Djibril Gningue et bien d’autres encore », écrit Calixthe Beyala.

Achille Mbembé doit respecter le travail des autres

« Achille Mbembe en venant s’accaparer des thématiques et des travaux sur lesquels ils n’avaient pas travaillé, a oublié que depuis le Collectif Egalité et le Mouvement des Africain-africains, les élites Africaines et caribéennes ont travaillé pendant des années sur des projets communs, une vision commune de l’Afrique de demain. Je tiens à rappeler ici, les apports ultra importants des hommes comme Luc Saint Eloi, le professeur Adjagmabo, le docteur Nji Fenjou, les artistes comme Jacques Martial ou le regretté Manu Dibango,  le professeur Coovi Gomez ou Omountoundé,  Claudy Siar, le professeur assani Fassassi,  le professeur Ngassa Jean-Paul pour ne citer que ceux-là… et ma petite personne qui animait ces groupes d’illustres africains… Avec la collaboration de quelques nations africaines. Apprenez cher professeur Mbembe  Achille, à respecter le travail d’illustres africains », écrit-elle dans une autre publication.

Pour approfondir :   Gabon : Jean Crépin Nyamsi adresse un message au président de transition

Monsieur Achille Mbembe a pondu un texte pour dénoncer les néo-panafricains, c’est bien, mais ses mots tombent telles des feuilles mortes.

Monsieur le professeur votre texte démontre à souhait que vous n’avez aucune connaissance du panafricanisme.  C’est une faute professionnelle par vous commise que vous confondiez le panafricanisme des Réseaux sociaux avec le travail extraordinaire porté des hommes et des femmes d’exception comme le professeur Coovi Gomez, Omountoundé ou Aminata Traoré, Djibril Gningue et bien d’autres encore.

Qu’un professeur, ce que vous êtes, puisse avoir la pensée aussi courte me désole ! Si les néo panafricains que vous accusez à juste titre, omettent de critiquer les tyrans africains, (parce que peut-être par eux payés) il n’en demeure pas moins vrai, qu’ils font prendre conscience à une  grande masse des dangers que court l’Afrique ! On se doit de les encadrer de temps à autres au lieu de les jeter en pâture à vos amis si nouveaux, car vous êtes inconnu du panafricanisme européen.

Vous avez toujours été absent des grands mouvements qui ont animé les noirs européens ! Vous avez été absent des grands congrès et des grandes décisions prises pour le continent Africain. Le traitement des dictateurs ou des questions délicates comme la fin de l’utilisation du CFA, vous étiez absent ! Vous n’étiez pas là lorsqu’avec Khadafi nous avions crée l’embryon des Etats Unis d’Afrique.

Pour approfondir :   Cameroun - Média : La chaîne Équinoxe Tv va t-elle être fermée avant le dialogue national ?

Si vous méprisez ceux que vous nommez les néopanafricains, comment vous définissez-vous ? Epsilon ? D’où sortez-vous ? Où allez-vous ? Ëtes-vous un imposteur ? Un opportuniste ? Pour quelle Afrique travaillez-vous puisque vous y êtes rejeté dans les décombres ? Pensez-vous que le France seule pourrait vous imposer à nous ?

Vous faites une grossière erreur ! Vous pouvez ne pas apprécier la manière de procéder de ceux que vous nommez néopanafricains,  mais jeter l’opprobe sur les panafricanistes est une faute intellectuelle et morale. Et limiter le devenir de l’Afrique à l’afropolitanisme est une hérésie ! Personne ne vous reconnait ! Personne ne vous suivra, car votre pensée si fausse, vous jette hors de l’histoire de l’Afrique,  vous le professeur d’histoire, et vous m’en voyez attristée. Calixthe Beyala

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Celestin Djamen vitrine 237

Célestin Djamen : « Patrice Montsepe redoute Samuel Eto’o en tant que aspirant à la tête de la CAF »

Jean Crépin Nyamsi : « Équinoxe TV est une chaîne qu’il faut suspendre au Cameroun »