in

Calixthe Beyala dénonce l’humiliation de Samuel Eto’o lors du défilé du 20 mai

L’écrivaine camerounaise Calixthe Beyala s’est insurgée contre le traitement réservé à Samuel Eto’o Fils par le protocole lors du défilé de la Fête de l’Unité du 20 mai 2024.

Beyala Calixthe Info TV

Sur Facebook le 20 mai 2024, Calixthe Beyala a critiqué le fait que l’ancien footballeur ait été déplacé de sa place dans la tribune officielle. Selon elle, il s’agit d’une humiliation orchestrée volontairement par le protocole d’Etat. La femme de lettres rappelle par ailleurs, avoir conseiller à Samuel Eto’o de démissionner de la Fecafoot.

« Tu es plus épais que la Fecafoot, mais tu sembles l’avoir oublié », écrit-elle. « Tu es plus épais que ceux avec qui tu t’es assis et où on t’a honteusement enlevé… Arrête de t’alléger ! Regarde vivre les autres personnalités, qui ne courent pas derrière ces gens. Ils peuvent te ridiculiser, me ridiculiser, ridiculiser toutes les grandes personnalités du pays par ce genre de gestes », écrit l’auteur de « C’est le soleil qui m’a brûlée ».

Pour approfondir :   Cameroun : Un adolescent tue son neveu de 6 ans et enterre sa dépouille sous un arbre

Toute ma solidarité

Beyala exprime sa solidarité envers l’ancien buteur du FC Barcelone et appelle à un traitement plus respectueux des personnalités du pays : « oui, c’est une manière de t’écorner, de m’écorner, de nous écorner tous », poursuit-elle. « Vois-tu, il y a dans tous les pays du monde – lors de ces manifestations nationales – un carré réservé aux sportifs de haut vol, aux écrivains, cinéastes, couturiers… Sauf… Au 237, où on veut nous faire croire que nous sommes moins épais que des sots. Toute ma solidarité ».

Il convient néanmoins de noter que Samuel Eto’o était bien visible lors du défilé du 20 mai et que les images diffusées par la CRTV l’ont montré à plusieurs reprises.

Pour approfondir :   Coronavirus : Le Cameroun franchit la barre de 300 personnes infectées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ADO CI

La Cameroun devient la 1ère destination des investissements directs étrangers ivoiriens

Eto History 1

Cameroun : La CCA met la Fécafoot en colère