in

Benilde Djeumeni : « Notre meilleur atout pour la CAN 2024 c’est André Onana»

Benilde Djeumeni, député du SDF (Social Democratic Front), lors de l’émission « 7Hebdo » sur STV, a exprimé plusieurs points de vue concernant Samuel Eto’o et la Fecafoot (Fédération Camerounaise de Football).

Djeumeni Benilde STV
Benilde Djeumeni, député SDF dans 7Hebdo sur STV - capture vidéo Lebledparle.com

Appel à une gestion plus sérieuse

Benilde Djeumeni critique ce qu’elle considère comme une gestion personnelle de la Fecafoot par Samuel Eto’o, l’accusant de gérer la fédération de manière trop personnelle et non professionnelle. Elle affirme que la Fecafoot ne lui appartient pas. Benilde Djeumeni appelle à une gestion plus sérieuse et professionnelle du football au Cameroun, exhortant à éviter les comportements superficiels ou les excès. « Je n’ai rien contre Samuel Eto’o, mais il doit éviter le folklore. Au niveau structurel il y’a un problème, et le management n’aime pas l’agitation », déclare l’homme politique.

Retour de Ngadeu Ngadjui en équipe nationale

Comme Laziz Ncharé et André Luther Meka, le député de la nation mentionne également l’importance du retour de certains joueurs en équipe nationale, citant notamment Ngadeu Ngadjui, un joueur de l’équipe nationale camerounaise. « Il y a également Ngadeu Ngadjui qui doit revenir rapidement en équipe nationale (…) Nous condamnons la gestion Intuitu personæ de la Fecafoot pat Samuel Eto’o. La Fecafoot ne lui appartient », précise Benilde Djeumeni, député SDF dans 7Hebdo sur STV.

Pour approfondir :   Cameroun : Le SAGO a ouvert ses portes ce 22 septembre

Soutien à André Onana

Benilde Djeumeni suggère que le gardien de but André Onana devrait être nommé capitaine de l’équipe nationale du Cameroun pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2024. « Notre meilleur atout pour la CAN 2024 c’est André Onana. Il faut lui donner le brassard », pense le militant du SDF.

Gestion des fonds pour la CAN

L’acteur politique souligne des préoccupations concernant la gestion des fonds alloués à la participation du Cameroun à la CAN et remet en question l’utilisation des ressources publiques pour des voyages officiels liés au football, notamment la participation de présidents de clubs et d’influenceurs. « J’ai échangé avec des ministres, et ils se demandent que maintenant qu’on est qualifiés pour la CAN là, on prend l’argent où pour y participer ? On a 4 milliards qui sont en l’air depuis la coupe du monde. Était-on obligé de partir là-bas avec tous les présidents de clubs et les influenceurs ? Qu’est-ce que ça nous a rapporté ? Monsieur Eto’o n’a pas payé cela de sa propre poche, c’était de l’argent public », martèle Benilde Djeumeni, député SDF dans 7Hebdo sur STV.

Pour approfondir :   Ligue des champions CAF : Trois arbitres camerounais pour diriger la finale

Benilde Djeumeni (SDF), demande à Samuel Eto’o de s’inspirer de la personnalité de Seidou Mbombo Njoya

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Muriel Blanche

Le problème de Muriel, la Reine blanche

Atemengue Jean Baptiste

Financement de la presse privée au Cameroun : Réactions croisées de Souley Onohiolo et de Jean Baptiste Atemengue