in

La revue de presse camerounaise du lundi 4 décembre 2023

Très chers abonnés, bonjour et merci de recevoir une fois de plus chez vous ce matin, cette newsletter qui concentre l’essentiel de l’actualité aussi bien sur le plan national et qu’international ! Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, le décryptage des informations telles que parues dans la presse classique et digitale.

Revue de presse ce matin

Politiques publiques

– Route N’Gaoundéré – Garoua : Nganou Djoumessi nargue Paul Biya. Le trihebdomadaire Repères fait savoir que le ministre des Travaux publics, refuse d’attribuer les travaux de réhabilitation de cet important axe routier de 242 km à l’entreprise portugaise Mota Engil pour un montant de 282,7 milliards de FCFA. « Il rejette ainsi les instructions du chef de l’État, à lui répercutées par courrier le 31 octobre 2023, par le secrétaire général de la présidence de la République », peut-on lire.

Panafricanisme, Paul Biya active le Fonds monétaire africain. Le journal Meyonmessala, dans sa parution de ce lundi 4 décembre 2023, nous apprend que Yaoundé abritera le siège de l’institution chargée de faciliter l’intégration des économies africaines par une suppression des restrictions commerciales, un financement des déficits, une coopération monétaire plus accrue, une assistance technique notamment sur les stratégies de réduction de la pauvreté et l’endettement des États membres. Les contours de la loi autorisant Paul Biya à ratifier le protocole et statuts relatifs à ce puissant outil financier au service du continent, sont à lire en page 6 et 7.

Barrage de Nachtigal : Le premier groupe de production est prêt. La Voix Du Centre, qui en parle ce matin, estime que c’est un pas de plus vers la fin des travaux. « Le ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba a eu à en juger par lui-même vendredi dernier au cours d’une visite du chantier visant à évaluer l’état d’avancement du projet », apprend-on.

Barrage hydroélectrique de Nachtigal : Bientôt le bout du tunnel. Selon le journal L’Émissaire, le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, a effectué le 1er décembre 2023, une visite de travail sur le chantier de construction de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal, à l’effet d’évaluer l’état d’avancement du projet.

Barrage hydroélectrique de Nachtigal : Avancées majeures sur le chantier. Le quotidien Econews note que lors de sa visite sur le site de construction vendredi dernier, le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba a observé que les travaux ont progressé jusqu’à 92 %. « Il a exprimé le besoin de garanties quant à l’injection des premiers 60 Mw dans le réseau interconnecté Sud d’ici la fin du mois de décembre. De plus, il a constaté que toutes les fissures du canal d’amenée ont été intégralement réparées ». Le récit à lire en page 3.

  • Actualité économique

– Vincent Leroux « il n’y a aucun péril sur le barrage de Nachtigal et aucune inquiétude à se faire ». La révélation du rapport de l’Arsel a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Dans cette interview accordée à EcoMatin, le directeur général de Nhpc, l’entreprise qui pilote le projet Nachtigal, dresse un état des lieux de l’ouvrage à date.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du jeudi 29 décembre 2022

Défense des enveloppes budgétaires : Le grand oral. Selon le quotidien bilingue national Cameroon Tribune, les membres du gouvernement défilent devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale, depuis vendredi dernier à l’effet de présenter et de défendre leur feuille de route pour l’année 2024 et les ressources nécessaires. Les différents projets sont articulés autour d’une enveloppe globale de 6 740,1 milliards de FCFA.

  • Actualité sociale

– Libération de Jean Pierre Amougou Belinga : Le film du coup de force manqué. C’est le titre qui barre la une du journal La Nouvelle, de ce lundi 4 décembre 2024. Le journal de Jacques Blaise Mvié, dans cette édition, nous replonge dans les dédales de la remise en liberté manquée de l’homme d’affaire Jean Pierre Amougou Belinga et de Léopold Maxime Eko Eko, annoncée pour libre le 1er décembre 2023.

– Affaire Martinez Zogo : Justice délétère. Le quotidien Mutations, s’intéressent lui aussi à cette actualité et fait un retour « sur la folle journée de vendredi ». Le journal propose l’éclairage de Me Claude Assira, à lire en pages 5, 6 et 7.

– Le quotidien L’Info à Chaud, est également en kiosque ce matin, et s’intéresse à « l’impossible libération de Jean Pierre Amougou Belinga et de Léopold Maxime Eko Eko ». Selon le journal, Mandela Center International, cette organisation de la société civile camerounaise, rappelle fermement aux autorités camerounaises que les dispositions de l’article 224 de la n°2005/007 du 27 juillet 2005 portant code de procédure pénale excluent la mise en liberté sous caution pour les personnes comme Eko Eko Léonard Maxime et Jean Pierre Amougou Belinga, poursuivies pour crime passible de l’emprisonnement à vie ou de la peine de mort.

Affaire Martinez Zogo : Libres derrière les barreaux. D’après le journal L’Indépendant, l’ordonnance de mise en liberté du commissaire divisionnaire Léopold Maxime Eko Eko et de l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga, a été contredite par une autre sortie du juge d’instruction manifestement pris entre l’enclume d’une justice impartiale et le marteau des pressions politiques.

Affaire Martinez Zogo : Imbroglio. Pour Infos Majeures, « la justice à la Camerounaise a encore frappé fort », en créant une confusion totale autour de ce dossier ultrasensible. Dans la journée du 1er décembre 2023, relate le journal en kiosque, une ordonnance qui aurait été prise par le juge d’instruction du tribunal militaire en circulation sur les réseaux sociaux, demande la libération provisoire des deux principaux accusés à savoir Jean Pierre Amougou Belinga et Maxime Eko Eko Eko. Un coup de théâtre en début de soirée, toujours via les réseaux sociaux, un document portant la signature du même juge d’instruction indique que l’ordonnance demandant la libération était un faux. Conséquence, les deux des principaux accusés sont encore en détention provisoire à la prison principale de Kondengui, indique notre confrère.

Pour approfondir :   Buea : Le 1er adjoint du maire destitué pour boycott et insubordination

Actualité nationale sur le digital

– Bvmac all Share Index (Bvmac ASI) est le nom du tout premier indice boursier du marché financier de la Cemac. Le 1er décembre 2023 à Douala, la capitale économique du Cameroun, un comité dédié a choisi la dénomination du tout premier indice boursier de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac), le marché financier unifié des pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCa et Guinée équatoriale). Le comité a jeté son dévolu sur la dénomination Bvmac All Share Index, en abrégé Bvmac ASI, apprend-on de sources autorisées.  (investiraucameroun.com).

Taxes foncières et domaniales : le Trésor public a engrangé plus de 10 milliards Fcfa en 2022. Ce chiffre est révélé par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, alors qu’il faisait un récapitulatif des actions du gouvernement au cours de l’année 2023. Ceci lors de la présentation du Programme économique, financier et socioculturel du Cameroun pour l’année 2024. D’après le chef du gouvernement, « les recettes domaniales générées et recouvrées à date ont permis au Trésor public d’engranger plus de 10 milliards FCFA ». (stopblablacam.com)

– Présidentielle en RDC : la très éclectique task force de Denis Mukwege. Prix Nobel de la paix en 2018, le gynécologue n’en reste pas moins un débutant sur la scène politique. Il s’est entouré de soutiens de longue date et d’habitués de l’arène politique congolaise, mais aussi de novices issus de la société civile pour tenter de peser lors de ce scrutin. (jeuneafrique.com)

– Garante du Franc CFA : La France conserve sa notation AA dans la douleur. La France aura tremblé jusqu’au bout pour maintenir sa note AA auprès de S&P. Annoncée le 1er décembre, la décision de l’agence américaine est assortie d’une perspective négative. Une véritable épée de Damoclès que le ministre des Finances, Bruno Le Maire, prend comme du pain bénit.  (financialafrik.com)

C’est ici que prend fin cette revue de la presse nationale et internationale ce matin. Merci de l’avoir parcourue. À demain pour une nouvelle édition.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Algerie Prepa

Le Cameroun et l’Algérie négocient un match amical avant la CAN en Côte d’Ivoire

La presse

La revue de presse camerounaise du mardi 5 décembre 2023