in ,

Voici pourquoi Pourquoi Patrick Mboma refuse de prendre la place de Rigobert Song à la tête des Lions indomptables

Alors que le contrat de Rigobert Song prend fin dans quelques jours, beaucoup d’observateurs voient en Patrick Mboma, la personne idéale pour le remplacer.

Mboma
Patrick Mboma-DR

Patrick Mboma ne ferme pas la porte à la possibilité d’entraîner un jour les Lions indomptables du Cameroun dont il a dignement représenté le maillot autrefois. Pour l’heure, le double champion d’Afrique souhaite d’abord faire ses classes et apprendre pour être mieux armé à assumer ce rôle. « Depuis 5 ans je ne me suis pas assis sur un banc de touche. Je ne veux pas manquer de respect à cette fonction en me croyant aujourd’hui et tout de suite capable. Je pense qu’il faudra d’abord me remettre en scène, avant d’estimer pouvoir prendre les Lions Indomptables. J’ai entendu mon nom circuler sur la toile, ce qui a très peu de valeur à mon sens mais comme ça a beaucoup circulé, il faut quand même en tenir compte. J’ai compris que c’était bien dans la tête d’un grand nombre de me voir à la tête de cette sélection, mais ma réponse elle est bien claire : aujourd’hui, je n’imagine déjà pas qu’on m’appelle ensuite, je ne me crois pas être la personne idéale», confie-t-il à nos confrères d’Africa Foot United.

Pour approfondir :   Lille et Rennes se bagarrent pour une pépite camerounaise des Brasseries

Mboma se prononce sur la situation du football camerounais

« Il faut déjà dire que le football camerounais ce n’est pas qu’une seule équipe, c’est un tout. Est-ce que le football camerounais est encore celui qui était capable de gagner les coupes africaines ? On sait que ça fait longtemps que non ! Si on regarde les Lions Indomptables de l’époque 82, 90, 2000, 2002, ce n’est pas ce qu’on a aujourd’hui, et ce n’est pas ce qu’on avait en 2017. Alors, je pense que la roue tourne et que ce soit pour le Cameroun ou pour les autres, on ne peut pas toujours être au sommet. Et parfois on a des sauts et des réveils, comme ça l’a été en 2017. On ne s’y attendait pas, mais nos Lions l’ont fait, et de belle manière, en balayant de gros adversaires notamment le Sénégal, le Ghana et l’Egypte. Maintenant est-ce que ce sont des résultats en CAN qui sont le baromètre de la santé du football dans un pays ? Je ne pense pas. Il faut juste de la méthode et on arrivera à retrouver des résultats aussi bien chez les jeunes qu’en clubs et en équipe fanion », poursuit Mboma.

Pour approfondir :   Ces rêves de Guibaï Gatama qui prédisent un changement à la tête de la Fécafoot d’ici fin juin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tachoua

Le talentueux binational de l’Hellas Vérone Jackson Tchatchoua fait les avances aux Lions indomptables

essom dieudonne

« Le Cameroun a la seule diaspora qui insulte ouvertement son gouvernement » : le coup de gueule de Dieudonné Essomba sur Vision 4