in ,

Vincent Sosthène Fouda : « La magie africaine n’est pas synonyme de magie noire »

Vincent Sosthene Fouda Canal 2

L’écrivain réagit à l’article de RFI sur le mysticisme dans le football camerounais et la sortie de Jean Bruno Tagne. Il dénonce « une politique de désintégration et d’aliénation » de l’Afrique par le monde occidental.

Lebledparle vous propose le texte intégral

« Oui il y a de la magie africaine autour de la sélection camerounaise de football mais la magie africaine n’est pas synonyme de magie noire.

Un jeune prêtre camerounais ordonné par le saint père Jean Paul II lors de sa première visite au Cameroun en 1985, m’a confié un jour confié que devant poursuivre ses études à Rome, son papa pour lui dire aurevoir lui a remis “une écorce familiale”. Il devait donc toujours avoir cette écorce au fond de sa poche.

Le Cameroun c’est 256 tribus avec 259 Dieux. Le Cameroun domine le football en Afrique avec 5 CAN, seule l’Egypte a fait mieux. La première coupe d’Afrique des Vainqueurs de coupe. La première coupe des clubs champions. L’Afrique connait le Canon le Tonnerre, l’Union etc. La liste des exploits du Cameroun est tellement longue que personne n’imagine y mettre un point final.

Aujourd’hui l’Afrique avec 54 Etats a cinq places à la CDM grâce aux exploits du Cameroun, grâce aux talents de ses fils depuis Mbappé Lepé, Maya Martin, Abega Théophile, Tokoto Jean Pierre, Oman Biyick, Eto’o Fils etc. Mais c’est surtout grâce à cette capacité de communion entre les vivants et les morts entre le rationnel et l’irrationnel, entre le monde de la nuit et celui du jour. Oui le Cameroun fait des sacrifices aux stades mythique et mystique Ahmadou Ahidjo.  “Celui-ci mon enfant ne te fera aucun mal ; neanmoins ne contredit jamais sa course (…) le serpent ajouta sa mère, est le génie de ton père. ” passage ô combien claire de Camara Laye l’enfant de Kouroussa en Haute Guinée qui montre toute l’importance de ce que l’Afrique accorde à l’harmonie des êtres et de la nature que l’occident ne découvre que maintenant.

Le Cameroun dans un match amical affronte l’Angleterre à Wembey le 15 novembre 1997. Dans la nuit du 14 novembre Jean Manga Onguéné réunit les joueurs à 2h du matin et leur dit : j’ai dans ma poche une pièce de 50 fr CFA. Elle determinera qui sera le nouveau capitaine des lions Indomptables. Ce fut Rigobert Song avec le succes que nous connaissons. Marc vivien Foé devint l’âme de l’équipe nationale avec l’histoire que nous connaissons aussi. Tout au Cameroun est une rencontre constante entre le monde visible et le monde invisible.

Le monde occidental est à la recherche constante de l’Afrique primitive car, depuis des siècles elle a vis à vis de l’Afrique une politique de désintégration et d’aliénation qui l’amène à ne voir en Afrique et au Cameroun que des hommes et des femmes incapables et prélogiques.  Jean-Bruno Tagne leur a servi tout simplement ce qu’ils voulaient. Si ça n’avait pas été lui ça aurait été un autre. Alors je demande indulgence et compréhension. Ce que Tagne a dit, va nourrir leur imagination pendant toute la CDM surtout devant les exploits prophétisés par Samuel Eto’o. Mais la France championne du monde de 2018 comptait dans ses rangs 2 Camerounais. UMTITI n’était il pas le 4eme choix de Didier Deschamps ? UMTITI à la faveur ou au malheur de 3 blessés se trouva selectionné. Il etait encore au Cameroun 3 jours avant le début de la compétition dans les forêts d’Eséka. Son but contre la Belgique y fut préparé. La France l’avouerait-elle ? Que non !

La reponse de Samuel Eto’o à RFI est un coup d’épée dans l’eau. Elle n’apporte rien de nouveau. Ne lave pas l’image du Cameroun écornée. Elle montre une fois de plus que le président de la Fécafoot est fragilisé par ses collaborateurs. Ce n’est pas lui qui aurait dû prendre la parole mais le service de Communication des lions Indomptables. En attendant, les Lions seront à Yaoundé dans deux matches de communion et de magie camerounaise en novembre avant de s’en voler pour le Qatar. Attention les Lions Indomptables sont humiliés et ont faim. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dieudonne Essomba

Dieudonné Essomba : « Tous les régimes qui durent en Afrique s’appuient sur la tribu et la corruption »

Nyamsi Jean Crepin

Jean Crépin Nyamsi sur la sortie de Jean-Bruno Tagne : « Évitons de donner aux blancs les secrets de nos traditions »