in ,

20 Mai 2024 : Le Pcrn de Cabral Libii exclu du défilé à Campo et à Lolodorf dans le Sud

De nouvelles interdictions de participation au défilé du 20 mai 2024 frappent ainsi le PCRN dans la région du Sud, après l’acte pris par le préfet du Mfoundi, dans la région Centre.

Cabral Libii et ses militants du PCRN
Cabral Libii et ses militants confrontés à une série d'interdictions de participer aux activités du 20 mai dans les région du Centre et du Sud - DR

Le Pcrn doublement frappé dans la région du Sud. Les activités de la célébration de la 52e édition de la Fête nationale de l’Unité se dérouleront le 20 mai prochain, sans les militants du Parti national pour la réconciliation nationale (PCRN) à Campo et à Lolodorf. Ainsi en ont décidé les Sous-préfets des arrondissements respectifs dans deux correspondances adressées chacune au responsable local du parti.

Au motif de sa décision, le sous-préfet de Campo évoque les dissensions internes au sein de la formation politique.

« Tout en saluant votre participation active aux réunions préparatoires du défilé civil des Partis Politiques dans le cadre de la célébration de la 52º édition de la fête de l’Unité à Campo, J’ai l’honneur de vous faire connaitre que votre parti ne pourra plus prendre part audit défilé en raison des dissensions internes, susceptibles de perturber l’environnement des festivités », écrit le Sous-prefet de Campo.

Pour approfondir :   Un pasteur réussit à escroquer près de 4 millions à Yaoundé
Le PCRN frappé à Campo
La décision du Sous-préfet de Campo

PCRN : Le coup de Lolodorf

Pour le même parti en effet, une autre interdiction de participer aux activités de la célébration de l’Unité nationale le 20 mai prochain. Celle-ci est du Sous-prefet de l’arrondissement de Lolodorf. L’autorité administrative evoque lui aussi « des dissensions profondes concernant le leadership » et les « impératifs du bon ordre public ».

Le PCRN frappé à Lolodorf
La décision du Sous-préfet de Lolodorf

Cette nouvelle série d’interdictions de participation au défilé du 20 mai qui frappe le PCRN dans la région du Sud intervient après celle prise par le préfet du département du Mfoundi, dans la région du Centre. Des frappes des autorités administratives qui elles-mêmes interviennent dans un contexte de lutte de leadership ouverte entre l’honorable Cabral Libii et Robert Kona.

Pour approfondir :   Cameroun : Joseph Owona prêtera serment au Conseil constitutionnel en juin

Dans une correspondance, le ministre de l’administration territoriale a confirmé au directeur général de Elecam que Robert Kona, président fondateur, comme mandataire du Pcrn.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Song

Alexandre Song de retour à l’école !

Air France KLM ne devrait pas echapper a une recapitalisation 482572

Air France-KLM : Un nouveau Boeing 787 pour desservir le Cameroun