in

Vincent Aboubakar suite à son doublé : «C’était déjà un grand plaisir de retrouver mes coéquipiers»

Abou10-.jpg

Grâce à deux buts, Vincent Aboubakar a conduit les Lions indomptables vers une large victoire face au Mozambique 4-1.   

Abou10-.jpg

Capitaine en l’absence de Choupo-Moting, l’ancien attaquant du FC Porto a signé un retour gagnant en sélection nationale. En moins d’une heure de jeu, il a inscrit deux réalisations et a porté son total de buts à 22 avec la tunique vert rouge jaune.

 «Oui, c’était déjà un grand plaisir de retrouver mes coéquipiers. En plus, c’était un match inaugural. Le plus important pour nous aujourd’hui était le collectif, on l’a démontré à travers notre prestation. Nous avons une équipe qui est en reconstruction. Une nouvelle génération est en train d’émerger. On commence par une belle victoire maintenant c’est à nous de continuer, à gagner en confiance en remportant plus de matchs, surtout en répétant ce genre de prestation», a confié l’attaquant de Besiktas au micro de nos confrères de lionindomptable.net.

L’attaquant du Besiktas a par ailleurs évoqué le collectif. « Chaque joueur veut montrer qu’il mérite. Ce qui permet d’avoir un collectif solide. Le but aujourd’hui est d’avoir un groupe solidaire. Que chacun se batte pour l’autre et c’est ce que nous mettons en place. On a un bon état d’esprit pour un futur meilleur. »

Vincent Aboubakar se projette déjà sur le match retour à Maputo le lundi 16 novembre. « Bien-sûr qu’on y pense déjà. On doit être performant à chaque match. C’est ce qui nous permettra d’être plus en confiance et en solidarité, car notre but c’est d’avoir un groupe solide pour valablement représenter les couleurs du pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    jerry rawlings 2020

    Afrique/Ghana: La vie et l’œuvre du révolutionnaire Jerry John Rawlings

    Mincom Sadi

    Affaire S. Djomo/Equinoxe TV : Un Avocat tacle sévèrement René Sadi, « René Sadi n’est pas si grand comme on l’eût pensé »