in

Vanessa Tchatchou : « J’ai promis au peuple Camerounais, jamais je ne vous trahirai »

Après Équinoxe Tv, Vanessa Tchatchou était sur LTM TV le dimanche 09 avril 2023, pour parler une fois de son bébé volé, il y a de cela 11 ans, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Tchatchou Vanessa

Elle a dit qu’elle travailler dans le sens pour qu’il n’y ait plus de vol de bébé au Cameroun. « Je serai prête à donner de ma vie, si on me dit que cela servira à ce qu’il n’y ait plus de vol d’enfant », a déclaré Vanessa Tchatchou dans Bantu sur LTM TV.

Elle dit avoir peur d’enfanter de nouveau de peur de perdre sa vie dans un hôpital par méchanceté humaine. « Je suis l’unique fille de ma mère. Je veux faire les enfants. Mais le problème est que si je vais à l’hôpital peut être on peut me tuer avec l’enfant », ajoute Vanessa Tchatchou dans Bantu sur LTM TV.

Vanessa Tchatchou dans Bantu sur LTM TV, dit qu’elle ne trahira pas la confiance des camerounais. « J’ai dit à ma mère, si je dois mourir pour cet enfant, peut-être c’est ma destinée sur cette terre. (…) J’ai promis au peuple Camerounais, jamais je ne vous trahirai », martèle l’étudiante.

Dans Bantu sur LTM, Vanessa Tchatchou appel Chantal Biya en aide afin de retrouver sa fille.

Lebledparle.com vous propose la sortie d’Anne Feconde Noah

Vanessa Tchatchou est constante. Tenter de jeter du discrédit sur cette brave jeune dame ne fonctionnera pas. Nous ne sommes pas amnésiques.

Pour approfondir :   « Ma vie a été détruite. En plus, j’ai été calomniée » : Le nouveau témoignage glaçant de Malicka dans un journal suisse sur l’affaire de la sextape

Vanessa  est constante depuis 12  ans, son bébé lui a été volé pour satisfaire à la demande d’une dame magistrate qui avait payé l’hôpital pour lui trouver un enfant.

Il y’a des orphelinats dans ce pays avec des enfants de tous les âges, il y’a une procédure légale d’adoption au Cameroun. Pourtant, d’après la petite, la dame avait choisi de s’acheter un enfant au lieu d’en adopter un, et le plan avait été exécuté sur elle , très jeune à cette époque-là.

En rappel pour ceux qui suggèrent qu’elle aurait été « mère porteuse », ou qu’elle aurait vendu son enfant à une magistrate qui sait que la traite des êtres humains est interdite au Cameroun;

Une enquête avait été ouverte dans cette affaire, des présumés voleurs du bébé avaient été arrêtés et conduits vers des restes d’un enfant qui était censé être celui de Vanessa.

Seulement, avec la détermination de cette brave jeune dame, et la conviction d’un cœur de maman, elle a refusé cette thèse et a poursuivi son enquête avec ceux qui la soutenaient. C’est ainsi qu’elle découvrira que son enfant a été vendu à une dame magistrate, qui avait des problèmes d’enfantement.

Cette jeune dame s’est battue et débattue autant qu’elle a pu, sans obtenir gain de cause.

Mon instinct de mère, me suggère qu’elle a réagi comme la mère de 1 Roi chapitre 3, verset 16 à 28.

Les lecteurs de la bible connaissent cette histoire.

Deux femmes discutaient un enfant, le Roi Salomon avait résolu de découper l’enfant en deux pour que chacune reçoive une partie de l’enfant.

L’usurpatrice acceptera cette proposition avec zèle, tandis la véritable mère de l’enfant renoncera à son enfant, pour sa sécurité, pour lui sauver la vie…

S’il est vrai que la jeune dame était déjà soutenue par plusieurs compatriotes lors de la commission des faits, nous sommes beaucoup plus nombreux aujourd’hui, plus déterminés.

Ce n’est pas nécessaire de se perdre en conjectures. La jeune dame sait où se trouve l’enfant. Que le procureur de la république instruise un test ADN.

Je n’attends que son GO.

Anne Féconde NOAH.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ville douala

Bonabéri : Une femme assassinée par son conjoint et un marabout accusé d’avoir précipité la mort d’un homme

Malcom Bokele

Ligue 2 française : La Fecafoot apporte son soutien à Malcom Bokele