in

Université de Buea : Me Agbor Balla Nkongho radié par le Vice Chancellor

Agbor Balla Nkongho

Le contrat de l’avocat Agbor Balla en tant que chargé de cours au Département de droit de l’Université de Buea a été résilié par l’actuel patron de l’institution.


Agbor Balla Nkongho
Me Agbor Balla – DR

La raison de son éviction est le fait qu’il a récemment proposé une épreuve portant sur la genèse de la crise anglophone à ses étudiants de la faculté de droit. « La crise anglophone qui date de 2016 avait été causé par les avocats et les enseignants. Evaluez la validité de cette affirmation », proposait l’enseignant comme une des questions d’examen à ses étudiants.

{source}<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Flado.ludovicsj%2Fposts%2F2577925682446500&width=500″ width=”500″ height=”878″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowTransparency=”true” allow=”encrypted-media”></iframe>{/source}

Ce sujet sur la genèse de la crise anglophone n’a pas été vu d’un œil par le ministre d’Etat, ministre de l’enseignement supérieure, chancelier des ordres académiques, Jacques Fame Ndongo. Il a saisi le Vice-Chancellor de l’université de Buea, le Pr Horace Ngomo Manga, pour exiger un compte rendu de la mission à lui assignée depuis le 13 mars 2020 à cause du sujet sur la crise anglophone soumis aux étudiants par Me Félix Agbor Balla.

Le Chancelier des Ordres Académiques exige que des explications lui soient données sur le comportement du militant des Droits l’homme qui se présente comme l’un des instigateurs de la grève des avocats en 2016. Le SETAT-MINESUP a clairement exprimé au Vice-Chancellor, le Pr Horace Ngomo Manga, saisi par correspondance le 13 mars 2020, sur la « transgression du caractère clos et apolitique de l’université ».

Sans réponse depuis lors, Jacques Fame Ndongo a relancé le patron de l’université de Buea dans une autre lettre datée du 28 avril 2020. Il écrit: « Je vous avais demandé de mettre définitivement fin (toutes affaires cessantes) aux agissements de Maître Félix Agbor Nkongho Balla, de nature à porter gravement atteinte à l’éthique et à la déontologie universitaire et de me rendre compte de vos diligences, ce qui n’a pas été fait jusqu’ à ce jour ».

Le recteur Horace Ngomo assurait quant à lui avoir « suspendu les enseignements de Felix Agbor Balla, le temps qu’une procédure disciplinaire soit enclenchée ». L’Avocat a finalement été radié de l’université. Cette décision de radiation est venue mettre fin à une bataille entre ce défenseur des droits de l’homme et Jacques Famé Ndongo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Bona Cameroun

    Tragédie de Ngarbuh : Richard Bona promet de soutenir les familles victimes par le canal de Maurice Kamto

    bILOA pcrn

    Cameroun : Anne Féconde Biloa accuse la CICAM de faire du coronavirus un « business »