in

Cameroun : Anne Féconde Biloa accuse la CICAM de faire du coronavirus un « business »

bILOA pcrn

Anne Féconde Biloa s’indigne du prix de vente d’un masque fixé par la Société cotonnière du Cameroun(CICAM).

bILOA pcrn
Anne Féconde Biloa (c) Droits réservés

Il y a quasiment deux semaines, l’unique entreprise du textile dans la zone CEMAC annonçait qu’elle mettrait sur la marché une gamme de « tissus normalisés » pour la production de masques là compter du 27 avril 2020.

Des sources médiatiques, Lebledparle.com a appris que les masques seraient disponibles à partir du 7 mai 2020 et qu’ils coûteront 1300FCFA : « Nous avons bien évidemment interrogé notre source sur ce prix de 1300 FCFA le masque au vu du contexte. Elle fait savoir que ces masques sont lavables 15 fois et qu’en divisant 1300 FCFA par 15 ça donne 86 FCFA », a écrit la promotrice de la web TV Télé, Asu.

Pour approfondir :   Photos : Après leur clash, Bell et Éto'o se retrouvent dans la même équipe lors d'un match de Gala au Sénégal

Dès lors, le prix de vente du masque de protection faciale fait débat au sein de l’opinion. Pour bon nombre de citoyens, le prix fixé par la Cicam n’est pas à la portée de toutes les bourses surtout dans ce contexte où le coronavirus a ralenti toutes les entrées.

Anne Féconde Biloa, porte-parole du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale(PCRN) n’est pas loin de cette thèse. Pour la camarade de parti de Cabral Libii, 500FCFA serait le barème : « La CICAM ne peut pas se permettre de faire du business sur la pandémie du COVID-19. 1300 FCA si ce prix est avéré pour un masque c’est beaucoup trop. Les PME vendent des masques aux normes à 500F maximum », pense la femme politique.

Pour approfondir :   Cameroun : Joël Embiid signe un gros contrat avec un équipementier américain

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agbor Balla Nkongho

Université de Buea : Me Agbor Balla Nkongho radié par le Vice Chancellor

Jean Louis Beh Mengue DG ART

Prison de Kondengui : Jean-Louis Beh Mengue attrape le coronavirus